Épidémie de grippe: mesures de confinement à Pont-de-Veyle (Ain)

© France 3 Rhône-Alpes
© France 3 Rhône-Alpes

A Pont-de-Veyle, les 12 chambres de l'unité Alzheimer du Centre hospitalier Ain Val de Saône sont encore soumises au confinement. Après une quarantaine totale du site pendant une semaine, il s'agit d'une des dernières mesures drastiques liées à l'épidémie de grippe.

Par Franck Grassaud

Quand on accueille dans un même établissement 141 personnes âgés vaccinées et qu'on gère en outre une trentaine de lits ouverts à l'hospitalisation de "passage", on est peut-être plus craintif quand la grippe s'invite. Le lundi 19 décembre, le site de Pont-de-Veyle du Centre hospitalier Ain Val de Saône a donc décidé de fermer ses portes aux proches des pensionnaires. Un confinement total qui s'est achevé à la veille du week-end de Noël, avant de reprendre partiellement du côté de l'unité Alzheimer.

"Ce qui a poussé à de telles mesures, c'est la multiplication des syndromes grippaux, 15 personnes étaient touchées parmi lesquelles trois qui avaient réellement la grippe", explique Claude Maréchal, le directeur.

© France 3 Rhône-Alpes
© France 3 Rhône-Alpes

Le personnel soignant a donc ressorti les masques et la solution hydro-alcoolique pour se protéger et endiguer la propagation du virus. Pour éviter les croisements de personnes, les salles d'animation et de restauration sont aussi fermées. Ces "mesures gouttelettes", comme les appellent la direction, sont donc parfois complétées par de mesures de confinement temporaire. C'est ainsi que la lutte s'organise contre une grippe plus précoce que d'habitude et qui devrait atteindre un sommet durant la première semaine de janvier.

Reportage Franck Grassaud et Lucie Denechaud
Lutte contre la grippe dans un EHPAD de Pont-de-Veyle
Intervenant : Claude Maréchal, directeur du Centre hospitalier Ain Val de Saône

Sur le même sujet

Les + Lus