Pluies-inondations: alerte levée dans le Rhône, l'Ardèche, la Loire et Haute-Loire. L'Ain n'est plus en vigilance orange

Mardi 11 mai 2021, le département de l'Ain conservait la vigilance orange pluie-inondations pour quelques heures encore. L'alerte a été levée ce matin pour les 4 autres départements concernés de la région : Rhône, Loire, Haute-Loire et Ardèche. A 10h, la vigilance orange était levée pour l'Ain.  

Pluies et inondations  : l'Ain este en vigilance orange
Pluies et inondations : l'Ain este en vigilance orange © MAXPPP

La pluie est tombée en abondance la nuit dernière dans le département de l'Ain, placé en vigilance orange aux "pluies et inondations" plus tôt dans la matinée du lundi 10 mai. Alors que Météo France a levé son alerte tôt ce mardi matin pour quatre départements de la région, le Rhône, la Loire, la Haute-Loire et l'Ardèche, la vigilance restait maintenue pour le département de l'Ain. Elle a été levée en milieu de matinée.

►Record de précipitations

Météo France indique que cet épisode de fortes précipitations a donné "des cumuls records sur 24 heures pour un mois de mai" sur les départements concernés par la vigilance orange.

 A Barnas, dans le sud Ardèche, il est tombé 267 mm de pluie depuis le début des intempéries dimanche.

Ce sont des pluies records qui sont tombées en 24 heures sur la région lyonnaise, d'après les relevés de la station de Lyon-Bron, ouverte en 1888. Le précédent record de 104.1 mm datait du 7 septembre 2010.  

►Des dizaines d'interventions des pompiers

Les pompiers de l'Ain ne signalent pas d'incidents majeurs. En revanche, ils sont intervenus à de nombreuses reprises à cause des intempéries. Les sapeurs pompiers indiquent avoir effectué environ 87 interventions sur la soirée. Ils précisent être intervenus sur 38 communes pour des inondations, essentiellement sur les secteurs d'Ambérieu en Bugey et de Ceyzeriat. Aucun blessé n'est à signaler. Deux relogements ont dû être organisés sur Ambérieu en Bugey.

Dans le Rhône, les pompiers ont déclaré une centaine d'interventions sur l'ensemble du département. Les pompiers de la Loire ont indiqué avoir enregistré 90 interventions liées à des inondations, au cours de la nuit de lundi à mardi.

En Ardèche, les pompiers ont aussi été mobilisés sur une centaine d'interventions la nuit dernière. A Annonay, un mur de soutènement s'est effondré à 22h20 avenue Stalingrad, la route conduisant au Puy-en-Velay. Par précaution, les sept occupants d'un immeuble voisin du sinistre ont été évacués et relogés. Ce matin, l'axe était toujours coupé à la circulation. C'est surtout le nord du département de l'Ardèche qui a été le plus impacté par des inondations d'habitations ou de locaux. 

►Des cours d'eau sous surveillance

Dans le département de la Loire, le Gier avait été placé en vigilance jaune aux crues par la Préfecture de Région. Le niveau de ce cours d'eau, sujet à de nombreux débordements par le passé, est monté jusqu'à 2,68m avec un débit très élevé. Les niveaux sont à la baisse à l'heure concernant le Gier, l'alerte sera levée à 16h indique Vigicrues

Dans le département du Rhône, la Saône à Lyon, est également en vigilance jaune. "Les cumuls importants observés durant la journée de lundi et la nuit suivante sur le Lyonnais et la plaine de la Bresse provoquent une hausse durable des niveaux sur le tronçon de la Saône à Lyon," indique Vigicrues. Pour la Saône, la dernière valeur relevée à la station du pont de la Feuillée est de 2.59 m. 

Sont encore en vigilance jaune ce mardi matin, le Haut Rhône en aval de l'Ain et le Haut Rhône en amont de l'Isère. 

En Ardèche, de nombreux cours d'eau sont en vigilance jaune aux crues : l'Ardèche, le Chassezac, le Doux, la Cèze, l'Ouvèze, le Gardon ou encore la Cance. Le Rhône a également été placé en vigilance jaune aux crues. Vigicrues évoque cependant une "crue modérée" en raison de l'apport des affluents, avec un maximum dans la journée de mardi.

►Coulée de boue, affaissement, le réseau TER impacté

La voie ferrée passe à proximité du Gier.
La voie ferrée passe à proximité du Gier. © Vickaine Csomporow

Ce mardi matin, la circulation des TER était à l'arrêt entre Lyon et Saint-Etienne. Elle a été stoppée en raison d'un affaissement de caténaire à hauteur de la commune de Rive-de-Gier, dans la Loire. La coupure devrait durer toute la journée selon la SNCF qui a mis en place des bus de substitution. 

La SNCF signalait également ce mardi matin, vers 9H30, une coulée de boue survenue entre les communes aindinoises de Culoz et Bellegarde-sur-Valserine. "Cela crée de fortes perturbations pour les TER se rendant ou étant en provenance de Genève. Les équipes de la SNCF vont se rendre sur place pour réparer les installations," est-il précisé.

►Evolution météo attendue dans la matinée

Météo France, dans son dernier bulletin, indique que les précipitations devraient restées soutenues pour les 2 ou 3 heures à venir sur l'extrême est du Rhône, de l'Ain et du nord Isère. "mais l'amélioration est déjà sensible sur les autres départements impactés la nuit précédente," est-il précisé.

On attend encore sur l'Ain et le nord Isère10 à 20 mm supplémentaires jusqu'en milieu de matinée.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo intempéries inondations