Salon du Bourget : Laurent Wauquiez annonce un campus aéronautique à Ambérieux-en-Bugey dans l'Ain en 2021

Laurent Wauquiez et Franck Colcombet Président du cluster aéronautique Aura / © F.Llop
Laurent Wauquiez et Franck Colcombet Président du cluster aéronautique Aura / © F.Llop

 Avec 30.000 emplois et plus de 500 entreprises la filière aéronautique a de gros potentiels de développement en Auvergne-Rhône-Alpes. Au Salon international du Bourget, Laurent Wauquiez est venu confirmer la future implantation d'un campus aéronautique à Ambérieux-en-Bugey dans l'Ain. 

Par Alexandra Marie

Au salon international du Bourget qui  réunit les acteurs de la filière aéronautique du monde entier, les entreprises de la région Auvergne Rhône Alpes nourrissent de nombreux espoirs. 

Laurent Wauquiez est venu sur place y défendre un plan d'actions et d'investissement de 140 millions d'euros avec pour principaux axes : l'innovation, l'accompagnement d'entreprise et la formation. 

3,3 milliards de chiffre d'affaire 


En effet ce secteur particulièrement dynamique dans les départements d'Auvergne Rhône Alpes, avec 550 entreprises et 3.3 milliards de chiffre d'affaire constitue une réserve d'emplois non négligeables. 

Or les entreprises peinent à recruter faute de personnel formé. C'est pourquoi un campus sur la base aéronautique d'Ambérieux en Bugey doit voir le jour à l'horizon 2021-2022. 
Mais les premières formations pourraient commencer hors les murs compte tenu des besoins.

2500 postes non pourvus 


"On estime qu'au moins 2500 postes ne sont pas pourvus. 
On recherche des opérateurs, des cadres, des ingénieurs"
précise Franck Colcombet Président du cluster aéronautique Aura. 

"Quand on pense aéronautique on pense Toulouse, c'est une erreur!" affirme Laurent Wauquiez "Les entreprises me disent : on ne trouve pas assez de gens sur les postes qu'on met sur la table. Cette année on est passés à côté de près de 3000 offres donc on a besoin de former plus et partout dans notre Région." 

En complément du site d'Aulnat en Auvergne , le futur Campus vise à fédérer les différents acteurs du secteur et dès la rentrée de septembre 2019 des formations hors les murs doivent débuter. Environ 500 places doivent s'ouvrir sur les filières les plus tendues. 


 

Sur le même sujet

Les toques blanches et l'hotel dieu de Lyon

Les + Lus