• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Allier : la tête de liste du FN vit entre Lyon et le Jura

Mais qui est la tête de liste FN dans l'Allier ? La réponse n'est pas sur ces affiches.
Mais qui est la tête de liste FN dans l'Allier ? La réponse n'est pas sur ces affiches.

Selon un récent sondage BVA, le Front national enregistre 27 % des intentions de vote en Auvergne-Rhône Alpes. Qu'en est-il dans l'Allier ? Là-bas, aucun candidat n'habite dans le département, tous sont de Rhône-Alpes. La conséquence de tensions internes au sein de la fédération de l'Allier.

Par Claude Fallas

Drôle d'ambiance pour une campagne menée parfois à distance. Dans l'Allier, la liste du Front National est composée à 100 % de candidats rhônalpins. La tête de liste, c'est Thibaut Monnier. Le secrétaire départemental FN du Jura et chef d'entreprise dans la région lyonnaise, affirme être le plus souvent possible dans le département. Après des défections inattendues, il a été parachuté au dernier moment...

"Il y avait des incompatibilités d'ordre personnel au niveau de la direction du parti, donc il a fallu réorganiser et reconcentrer les énergies sur le programme et sur l'opérationnel plutôt que sur des querelles de personnes. Avant tout, c'est quand même les compétences qui sont au centre du dispositif et je vous rappelle que c'est un enjeu régional, donc nous sommes tous concernés dans cette grande région, qu'on habite l'Allier ou les autres départements", assure Thibaut Monnier

L'ancienne tête de liste, Guillaume de Longeville s'est désistée début novembre. L'homme a refusé la présence en position éligible d'un candidat qui aurait multiplié selon lui, les fautes morales et politiques : "ce candidat était lié à l'appel à manifester à Varennes-sur-Allier devant le centre de migrants. Un appel à manifester qui avait  été fait sans mon accord, son mon aval, sans que j'en sois informé, et avec l'appui d'un tract dans lequel étaient tenus des propos pour moi inacceptables car nous faisons une grande distinction pour moi depuis toujours entre les migrants et la politique migratoire."

Conséquence, en tous cas : les instances nationales ont écarté l'intégralité de sa liste. Si Guillaume de Longeville pèse ses mots, ces derniers mois, dans l'Allier, la vie au sein du Front National n'avait rien d'un long fleuve tranquille. Claudine Lopez, l'ancienne patronne du FN dans le département a démissionné fin octobre et fondé avec d'anciens membres du bureau une nouvelle association politique. Elle critique les ambitions de l'ancienne tête de liste, "qui a voulu faire un bras de fer avec Marine Le Pen et qui a perdu".

Pour l'heure, c'est Thibaut Monnier qui assure l'intérim à la tête de la fédération départementale du FN dans l'Allier. Son ancrage rhônalpin aura-t-il des conséquences sur le choix des électeurs bourbonnais ? Réponse le 6 décembre.
Dans l'Allier, les candidats FN viennent de Rhône-Alpes
J - 5 avant le 1er tour des élections régionales. Selon un récent sondage BVA, le Front national enregistre une forte poussée, avec 27 % des intentions de vote en Auvergne-Rhône Alpes. Cela va-t-il se vérifier notamment dans l'Allier ? Là-bas, aucun candidat n'habite dans le département. Tous sont de Rhône-alpes. La conséquence de tensions internes au sein de la fédération départementale de l'Allier. Intervenants : Thibaut Monnier ( Tête de liste FN dans l'Allier (par téléphone)), Guillaume de Longeville (Responsable départemental du Siel (Souveraineté, indépendance et Libertés)), Claudine Lopez (Conseillère municipale (SE) à Vichy, 1re vice-pdte assoc. "France notre terroir") - Reportage : Sandrine Montero, Maurice Tiouka. Montage : Benoït Courtine.

 

Sur le même sujet

L'avocat de Jean-Claude Romand s'exprime sur les conditions de libération de son client

Les + Lus