• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Flèche Wallonne : la victoire de Julian Alaphilippe

Le cycliste Montluçonnais victorieux pour la seconde fois sur la Flèche Wallonnne / © BENOIT DOPPAGNE / BELGA / AFP
Le cycliste Montluçonnais victorieux pour la seconde fois sur la Flèche Wallonnne / © BENOIT DOPPAGNE / BELGA / AFP

Le Montluçonnais Julian Alaphilippe a remporté au sprint la classique cycliste la Flèche Wallonne mercredi 24 avril.
 

Par Cyrille Genet

Le Montluçonnais Julian Alaphilippe a remporté la Fléche Wallonne au terme d’un sprint qu’il a disputé à Jakob Fuglsang. Le bras de fer s’est réglé dans les 150 derniers mètres, Julian Alaphilippe avait préparé sa victoire en se portant en tête du peloton à un peu plus de 6 kilomètres de l’arrivée, faisant partie d’un groupe de 25 coureurs encore soudé lors de la dernière ascension du Mur de Huy.
 
C’est une seconde victoire sur la classique belge pour Julian Alaphilippe, un travail d'équipe qu'il a partagé avec ses coéquipiers.

"Cette course ça fait un petit moment qu’elle me tient à cœur et j’ai toujours terminé sur le podium. L’avoir gagnée l’année dernière c’était une grande satisfaction, pour moi ma première grande victoire. J’ai déjà beaucoup gagné depuis le début de saison mais j’avais à cœur de bien figurer aujourd’hui et mon équipe a fait encore une fois un très gros travail. Je suis fier de tous mes coéquipiers. Je tiens vraiment à les remercier ainsi que le staff aussi. Les classiques ardennaises, c’est toujours une période que j’apprécie beaucoup et je suis vraiment content d’avoir apporté cette victoire aujourd’hui.

C’est un circuit très usant, ça a été nerveux toute la journée à cause du vent. Encore une fois, j’ai été bien épaulé par tous mes coéquipiers qui ont fait un travail exemplaire et surtout dans le final avec Dries et Enric. Mais j’ai dû changer de vélo à deux tours de l’arrivée, ils m’ont encore attendu et je n’ai pas trop perdu d’énergie. Donc un final pas facile avec Fulgsang, mais je suis content d’avoir gagné. C’est un très très grand coureur, c’est quelqu’un que je respecte beaucoup et je pense qu’il était autant déçu que moi de ne pas avoir gagné l’Amstel. On aurait pu faire un et deux que ce soit lui ou moi. Aujourd’hui il était vraiment difficile à battre
".
Julian Alaphilippe a effectué les 195 kilomètres du parcours en 4 heures 55 minutes et 14 secondes.

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : manifestation de grimpeurs dans le Sancy contre l’interdiction de l’escalade et de l’alpinisme

Les + Lus