Montluçon: Un homme en garde à vue pour viol pourrait avoir un lien avec un double homicide

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.C. avec AFP
Dans la nuit du 2 au 3 mars, deux retraités âgés de 71 et 85 ans étaient retrouvés morts à leur domicile rue Raquin à Montluçon. Une enquête pour assassinats a été ouverte .
Dans la nuit du 2 au 3 mars, deux retraités âgés de 71 et 85 ans étaient retrouvés morts à leur domicile rue Raquin à Montluçon. Une enquête pour assassinats a été ouverte . © France 3 Auvergne / Pascale Félix

Un jeune homme de 19 ans, placé en garde à vue à Montluçon (Allier) dans une affaire de viol, pourrait "avoir un lien" avec le récent meurtre de deux retraités dans cette ville.

Un jeune homme de 19 ans, placé en garde à vue à Montluçon (Allier) dans une affaire de viol, pourrait "avoir un lien" avec le récent meurtre de deux retraités dans cette ville.

Le suspect, âgé de 19 ans, a été interpellé à Montluçon dans la nuit de lundi à mardi par la BRI (Brigade de recherche et d'intervention) dans le cadre d'une enquête sur un viol en réunion. Il "pourrait avoir un lien avec le double homicide" d'un couple de personnes âgées, tués à leur domicile le 3 mars, a indiqué à l'AFP le procureur de la République, Éric Mazaud.

Un jeune homme avait en effet été aperçu sur les lieux par une femme. "L'enquête s'est accélérée (...) Bien que les affaires soient très différentes, les enquêteurs progressent et estiment qu'il pourrait y avoir un lien. Il faut bien sûr rester très prudent", a ajouté le magistrat.

UN LIEN POSSIBLE  ? 

Dans cette enquête, l'émotion est vive à Montluçon depuis la découverte d'une autre affaire. Une femme de 74 ans a été retrouvée morte lundi 13 mars dans son appartement. Elle a été victime de coups portés à la tête. Le Parquet a saisi le SRPJ de Clermont-Ferrand d'une enquête pour homicide volontaire.

Le 3 mars, le couple de personnes âgées assassiné vivait rue Raquin, à moins d’un kilomètre de l’avenue de la République où le corps de la septuagénaire a été découvert hier.

Poiur le Procureur, "il n'y a pour l'instant "pas de lien véritable" entre les deux affaires il observe que le mode opératoire est très proche. Ces personnes "vivaient à proximité, elles étaient âgées, présentaient des blessures à la tête avec un écrasement crânio-facial et avaient sans doute reçu des coups de couteau", a précisé Eric Mazaud.





En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.