Déconfinement : comment le parc d'attractions Le Pal (Allier) accueillera ses premiers visiteurs le 9 juin

Dans l’Allier, près de Moulins, Le Pal rouvrira ses portes le 9 juin prochain, comme prévu dans le plan de réouverture progressive des lieux de convivialité et de loisirs dessiné par le gouvernement. Rompu à l’exercice du protocole sanitaire, le parc est prêt à accueillir les visiteurs.

Le Pal, situé à Saint-Pourçain-sur-Besbre (Allier), rouvrira ses portes le 9 juin.
Le Pal, situé à Saint-Pourçain-sur-Besbre (Allier), rouvrira ses portes le 9 juin. © Le Pal

Le Pal, à Saint-Pourçain-sur-Besbre, près de Moulins, pourra rouvrir ses portes aux visiteurs dès le 9 juin. Conformément au plan de réouverture progressive voulu par le gouvernement, le parc d’attractions et animalier de l’Allier accueillera à nouveau du public et ses hôtels prendront en charge les premiers clients le 8 juin au soir. Cette réouverture sera préparée en amont avec l’embauche et la formation de quelque 300 collaborateurs saisonniers, mais aussi le nettoyage et la révision des attractions. « On a aussi la remise en route de toutes les animations pédagogiques, les goûters, les représentations animalières… Une préparation tout à fait classique dans le cadre du protocole sanitaire qui sera mis en place dès l’ouverture », précise Arnaud Bennet, PDG du parc.

La sécurité , une "priorité"

Le protocole sanitaire correspond à celui mis en place lors de la saison 2020, avec quelques ajustements. « Il a parfaitement fonctionné. L’année dernière, ce protocole a été validé par la préfecture et nous a permis de passer la saison sans aucun problème et sans créer ni cluster chez nos visiteurs ni dans nos équipes. La garantie de la sécurité de nos visiteurs et l’une de nos priorités. On a démontré que, grâce à ce protocole, on pouvait passer une journée agréable en toute sécurité », rappelle Arnaud Bennet. La distanciation sociale devra être respectée à l’intérieur du parc, ainsi que le port du masque « où il est nécessaire », précise Arnaud Bennet. Pour l’heure, le port du masque devrait être obligatoire dans les files d’attentes des attractions mais aussi dans les restaurants du parc, mais cette règle est susceptible d’évoluer vers un assouplissement ou un durcissement en fonction de la fluctuation des consignes gouvernementales.

Le PAL rouvre enfin ses portes le mercredi 9 juin 2021 ! 🎉 🌅 Les Lodges du PAL et Le Savana RESERVE pourront vous...

Publiée par Le PAL sur Mercredi 5 mai 2021

"La concentration des visiteurs est faible"

Du gel hydroalcoolique sera mis à disposition à l’entrée des attractions. Pour l’heure, aucune jauge maximale de visiteur n’est prévue : « Il est probable qu’au mois de juillet on soit en capacité maximale mais peut-être qu’au mois de juin il y aura une jauge. C’est peu contraignant pour nous, au Pal, car on a un espace extérieur qui est très grand, une très grande superficie. La concentration des visiteurs est faible. En revanche, il y aura des jauges pour les restaurants et les boutiques », détaille Arnaud Bennet. Avec ses 15 hectares d’espace et des journées de fréquentation maximale à 13 000 visiteurs, le Pal assure être en capacité de garantir la sécurité des visiteurs avec ou sans jauge réduite. Comme l’année dernière, le parc ne recevra pas de groupes. La désinfection des zones de contact, mise en place également l’année dernière, se fait avec des produits qui restent actifs plusieurs jours, « homologués et certifiés » précise Arnaud Bennet.

Capitaliser sur l'expérience de 2020

Si la question de demander un test COVID négatif à l’entrée des parcs d’attractions a déjà été mise sur le tapis par les autorités, pour Arnaud Bennet, la mise en application d’une telle mesure semble difficile : « On n’est pas dans le cadre d’évènements comme des spectacles ou des concerts où les gens réservent longtemps à l’avance et donc la logistique derrière peut s’adapter. Chez nous, les gens ne réservent pas. Les gens se décident la veille ou le matin en fonction de la météo. L’utilisation d’un test dans un parc n’est pas adaptée. » En effet, moins de 5% des visiteurs du parc réservent leur billet, même si, cette année, ils semblent plus impatients : « Il y a beaucoup de gens qui nous témoignent de leur envie de revenir, qui sont venus l’année dernière et qui étaient très contents de profiter du parc », se réjouit Arnaud Bennet. L’expérience de la saison 2020 permet au parc de préparer sereinement celle de 2021 avec, également, l’ouverture d’un nouvel hôtel.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
parcs d'attraction loisirs sorties et loisirs covid-19 société déconfinement