Quand des élus communistes préparent la rentrée parlementaire dans l’Allier

Publié le
Écrit par C. L avec Cyrille Genet

Les 15 et 16 septembre, les députés et sénateurs communistes et leurs alliés se sont réunis pendant 2 jours à Yzeure, dans l'Allier, pour préparer la rentrée parlementaire qui est prévue pour le 3 octobre. Au cœur de leurs échanges : coordonner leurs actions pour défendre leurs idées et leurs priorités lors du vote des lois et du prochain budget.

A Yzeure, près de Moulins, dans l’Allier, se tiennent jusqu’au vendredi 16 septembre les journées parlementaires du Parti communiste. Dans la salle, ils sont 16 députés et 12 sénateurs, accompagnés par leurs assistants. Dans l’élaboration de la loi, les sénateurs représentent les communes, les départements et les régions. Céline Brulin, sénatrice de Seine-Maritime, indique : « Nous demandons au gouvernement d’aider les collectivités à faire face, en les soutenant très concrètement et en revenant aux tarifs réglementés, c’est-à-dire des tarifs que la puissance publique gère et plafonne pour que cela reste abordable pour les collectivités ».
 

Un programme brûlant

Le parlement reprendra ses séances le 3 octobre, avec une communication du gouvernement sur l’Ukraine puis le vote du budget de l’Etat et de la sécurité sociale. Mais déjà, l’actualité s’enflamme à chaque petite phrase, sur les allocations, la paresse ou les barbecues. Yannick Monnet, député de la 1ère circonscription de l'Allier, souligne : « Il faut qu’on traite avec sérieux les sujets environnementaux, la question du travail, dans le débat. Il y a aussi les questions de l’énergie à traiter avec sérieux, sans hystérie. On a besoin de trouver des réponses et même si j’aurais préféré une majorité de gauche, je trouve que le parlement est plutôt bien calibré. Il n’y a pas de majorité absolue donc il y a une obligation de débat. Je regrette vraiment que le président de la République s’assoie sur le rôle du parlement dans cette période ». 

durée de la vidéo : 02min 01
Quand des élus communistes préparent la rentrée parlementaire dans l’Allier ©C. Genet / R. Leloutre / K. Janicki

"Ne pas être seulement des Don Quichotte"


Pendant deux jours, ils ont listé leurs priorités, les thèmes sur lesquels on les entendra dès la rentrée. André Chassaigne, député et président du groupe gauche démocrate et républicaine, précise : « Je pourrais citer les superprofits, la taxation, des mesures en faveur des collectivités locales qui sont vraiment en grande difficulté. Je pourrais citer la question de la ruralité, notamment la compétence des communes dans le domaine de l’eau et de l’assainissement. On peut aujourd’hui ne pas être seulement des Don Quichotte qui se battent sans obtenir de résultats mais revenir véritablement à des acquis, quand on revient sur nos territoires ». 

Faire du Sénat et de l’Assemblée nationale le lieu du débat politique c’est un enjeu pour ces élus communistes, alors que se rapproche la réforme des retraites.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité