• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le Parti Socialiste de l’Allier entre crise interne et reconstruction

Image d'illustration / © Philippe Lopez - AFP
Image d'illustration / © Philippe Lopez - AFP

La crise couve au Parti Socialiste de l’Allier où le premier secrétaire a lancé une procédure d’exclusion de 14 membres qui ont soutenu un autre candidat que celui du PS au cours des dernières législatives, alors que Nicolas Brien proposera un vote sur la feuille de route le 28 septembre.

Par Cyrille Genet

La Commission nationale des conflits du Parti Socialiste a demandé au premier secrétaire fédéral de l’Allier de compléter le dossier présenté en vue de l’exclusion de 14 militants, et pas des moindres, qui avaient soutenu pendant la campagne des élections législatives d’autre candidats que ceux officiellement investis par le parti. Il s’agit notamment de Frédéric Kott, qui fut un temps chef de file de l’opposition municipale à Montluçon  ou du conseiller général Bernard Pozzoli. Une étape normale dans le cadre de la procédure d’appel, "la commission nationale des conflits demande toujours aux acteurs locaux de compéter, s’ils le souhaitent, les informations initialement en sa possession" explique Nicolas Brien qui produira une vidéo de soutien de Bernard Pozzoli à Jean Mallot et divers appels au vote sur les réseaux sociaux, entre autres pièces.

Un premier secrétaire qui attire aussi l’attention sur le besoin d’apaisement et de rassemblement alors que la section de l’Allier n’en est pas à sa première passe d’arme entre des "anciens" acteurs de la vie politique locale et  le "jeune" premier secrétaire élu en juin 2015. Dans ce sens il prépare le vote des militants le 28 septembre prochain sur leur feuille de route pour la refondation.

A lire aussi

Sur le même sujet

Sucrerie de Bourdon : les dirigeants de Cristal Union rencontrent les salariés, des pistes de rachat évoquées

Les + Lus