Cet article date de plus de 6 ans

L'Alpe d'Huez en Isère teste l'auto-partage en station

En montagne, voici une nouveauté qui pourrait faire des émules : l'auto-partage. C'est en tout cas l'avis de la station de l'Alpe d'Huez. Entre nous, la rubrique des belles idées de France 3 Alpes, a embarqué dans l'une des 12 voitures électriques qui circulent dans la station. 


En ville, le stationnement c'est l'horreur. En station, c'est encore pire. Alors depuis peu, une curieuse flotille a investi l'Alpe d'Huez. On croirait des voitures de golf... mais il n'en est rien. Ces 12 micro véhicules qui se faufilent partout dans les rues, sont 100% électriques avec des looks de coccinelle futuriste.

Quatre pneus neige, un casier pour les skis ou les courses, deux places et en voiture la Twizy! Un système lancé par la société Keymove. 

Depuis le 15 février, les touristes et les résidents peuvent ainsi se lancer dans l'auto-partage. L'idée est de réduire le nombre de voitures, d'imposer des moyens de transport non polluants, et de mettre fin aux problèmes de parking. 

Reportage Valérie Chasteland, Jean-Pierre Rivet, Philippe Caillat : 

Entre nous : L'auto-partage en station à l'Alpe... par France3Alpes
Comment ça marche? On s'inscrit sur internet ou via son téléphone. On repère le véhicule. Et c'est parti. Il faut cependant avoir son permis de conduire. 

De 8 heures à 22 heures en accès illimité, on peut se déplacer en toute liberté. Le soir, les petites cendrillons doivent rentrer se coucher au chaud et faire le plein en électricité. 
Coté tarif, 25 euros la journée, 80 euros la semaine. 

Le système est  en rodage, mais l'essai est transformé. L'année prochaine, 50 nouvelles voiturettes viendront renforcer la flotte actuelle avec un forfait ski inclu. 

Du côté des Savoies, Tignes, Megève ou les Gets pourraient se mettre à l'auto-partage. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
à l'antenne environnement