ARCHIVES. Tour de France Femmes en 2022 : le retour du peloton féminin, 33 ans après le maillot jaune de Jeannie Longo

Le 24 juillet 2022 le peloton féminin débutera son propre Tour de France. Une course qui fera date après 70 ans de lutte pour la reconnaissance du cyclisme féminin sur la Grande Boucle. Jeannie Longo est la dernière femme à avoir gagné et endossé le maillot jaune à Paris. C'était en 1989.
Jeannie Longo et Greg Lemond ensemble sur le podium du Tour de France le 23 juillet 1989 lors de la 76ème édition. La cycliste grenobloise vient de remporter son troisième Tour de France.
Jeannie Longo et Greg Lemond ensemble sur le podium du Tour de France le 23 juillet 1989 lors de la 76ème édition. La cycliste grenobloise vient de remporter son troisième Tour de France. © AFP

"Nouvelle conquête féminine. Toutes celles, une quarantaine, que la gloire de Bobet fait rêver se sont soumises aux petites formalités qui préparent les grands champions cyclistes. Les massages, dans ce cas, ne sont plus qu'une question d'esthétique". Le commentaire, masculin, des Actualités Françaises est d'époque. Il date du 28 septembre 1955.

Un peloton d'une quarantaine de femmes - "des coursières et non des coureuses" - s'apprête à prendre le départ du tout premier Tour de France féminin, à Rambouillet. Un demi-siècle après les hommes.

Cette boucle en cinq étapes entre la région parisienne et la Normandie, les femmes la doivent à Jean Leulliot, journaliste à Route et Piste. Le reporteur des Actualités Françaises poursuit : "un tout petit tour de 400 km qui deviendra grand". Les femmes l'espéraient.

Mais, dès l'année suivante, l'épreuve est abandonnée. Elle aura sacré la Britannique Millie Robinson et révélé la Française Lyli Herse qui sera par la suite championne de France à huit reprises.

 

durée de la vidéo: 00 min 40
Le premier Tour de France féminin en 1955


1984, année "historique"

Et il faudra de la patience pour revoir des femmes à vélo sur les routes du Tour. Près de trois décennies.

En 1984, 36 cyclistes s'alignent pour ouvrir la route, avant la course masculine. Elles réaliseront les 60 à 70 derniers kilomètres de chaque étape en lever de rideau. L'initiative vient de Félix Lévitan, codirecteur du Tour de France, organisé à l'époque par la Société du Tour.

La même année, le cyclisme féminin fait son entrée aux Jeux Olympiques de Los Angeles, ce qui fait dire à la journaliste d'Antenne 2 Brigitte Duvauchelle que le moment est "historique""Le cyclisme féminin enfonce la grande porte". "Vas-y Bobette", lance-t-elle en parlant des participantes. 


Le duel Longo-Canins

De 1984 à 1989, le Tour de France féminin se fait donc une place sous le soleil de juillet. Des années de duels entre deux grands noms du cyclisme féminin : Maria Canins, l'italienne, face à la Grenobloise née en Haute-Savoie, Jeannie Longo.

En 1987, elles s'affrontent notamment lors de la douzième étape de 47,6 km entre Doucy-Val-Loubière et La Plagne. La télévision suit leur lutte pour le maillot jaune, comme l'atteste ce reportage diffusé sur Antenne 2.
 

durée de la vidéo: 04 min 47
Douzième étape du Tour de france féminin 1987


"Sur un vélo, vous êtes moche !" : le sexisme plus fort que la performance

Chacune d'entre elles remportera la course à trois reprises. Un palmarès qui n'inspire, toutefois, pas que du respect. Jeannie Longo ne sera pas épargnée par les commentaires sexistes.

Lors de l'émission "A chacun son tour" de Jacques Chancel le 20 juillet 1987, la cycliste grenobloise est assise à côté de Marc Madiot, alors coureur cycliste et actuel manager de l'équipe Groupama FDJ, qui ne cache pas son aversion pour le cyclisme féminin.

"Le sport doit avoir un côté esthétique. Vous vous êtes moche", lance-t-il à la championne française. "Je regarderai le cyclisme féminin le jour où elles mettront des maillots, des cuissards et des chaussures un peu plus jolis", poursuit le coureur.
 

durée de la vidéo: 01 min 54
A chacun son tour, émission de Jacques Chancel en 1987 ©INA - Antenne 2


Le Tour de France féminin disparaît en 1989

Au début des années 1990, la course féminine, qui ne fait pas recette, est arrêtée. La Société du Tour fait marche arrière mais transforme l'épreuve. Les femmes ne courront plus lors de la grande messe cycliste de l'été, mais en septembre lors d'une course baptisée "Le Tour de la Communauté économique européenne". Quatre éditions auront lieu, jusqu'en 1993.

En 1992, Jeannie Longo en personne et l'armateur Pierre Boué lancent de leur côté "Le Tour cycliste féminin" qui deviendra ensuite "La Grande Boucle féminine internationale". La cycliste française milite sur l'antenne de France 3 Alpes pour une médiatisation équivalente à celle dont bénéficient les hommes.

"Le public s'intéresse au sport féminin. Je le dis et je le redis. Je crois que les médias doivent comprendre ça et doivent retransmettre aussi bien le sport féminin que le sport masculin", dit-elle devant notre caméra en 1992.

Mais le message a du mal à passer. Les courses féminines ne bénéficient plus de l'aura du Tour de France et de sa médiatisation. Le grand rendez-vous français du cyclisme restera donc exclusivement masculin pendant encore plus d'un quart de siècle.
 


La Course by Le Tour avant le Tour de France Femmes

Sous l'impulsion de grandes championnes comme Marianne Vos (championne olympique et championne du monde), Amaury Sport Organisation offre finalement une journée de visibilité aux femmes sur le Tour de France à partir de 2014 en créant La Course by le Tour.

Les cyclistes femmes ont rendez-vous d'abord sur les Champs-Elysées en lever de rideau de l'étape finale du Tour masculin, puis dans d'autres villes. En 2018, La Course by Le Tour se déroule entre Annecy et Le Grand Bornand.

Au terme d'un final haletant, la Néerlandaise Annemiek van Vleuten s'impose devant sa compatriote Anna van der Breggen.

 


Le début d'une nouvelle ère ?


Cette année, pour la dernière édition de La Course by Le Tour, c'est Demi Vollering qui a inscrit son nom dans l'histoire.

En 2022, le peloton féminin aura son propre Tour de France : huit jours de course, hors du giron masculin. Le début, peut-être, d'une nouvelle ère pour le cyclisme féminin.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tour de france femmes sport vélo cyclisme sur route cyclisme société