Ardèche : des élèves du lycée agricole Olivier de Serre réhabilitent une oliveraie en friche

Les étudiants en train de rénover une oliveraie laissée à l'abandon sur la commune de Lagorce / © Nicolas Ferro
Les étudiants en train de rénover une oliveraie laissée à l'abandon sur la commune de Lagorce / © Nicolas Ferro

L'Ardèche n'est pas une qu'une terre de châtaigniers, elle possède de nombreuses oliveraies en terrasses. Plusieurs partenaires se sont mis d'accord pour revaloriser l'olive d'Ardèche. Le point de départ de cette démarche est cette rénovation d'une oliveraie par des étudiants en agriculture.

Par Nicolas Ferro

Le genêt scorpion possède de nombreuses épines...  même équipés de gants et de bonnes chaussures, les élèves en BTS agricole du lycée Olivier de Serre garderont la trace des éraflures pendant quelques jours.. Couper court cet arbuste invasif n'est pas une opération des plus faciles. Les oliviers plantés en terrasse dominent encore d'une courte tête ces genêts qui ont pris possession du terrain depuis plusieurs années.

En partenariat avec la Chambre d'agriculture et le Syndicat des oléiculteurs de l'Ardèche, les élèves du lycée ont élaboré un inventaire des parcelles d'oliviers. A l'aide du logiciel géoportail et des cadastres des 22 communes concernées, ils ont répertorié toutes les parcelles existantes. Celles qui sont en exploitation et celles qui sont abandonnées. Ce travail de longue haleine leur a pris une année.

Les élèves ont découvert que l'Ardèche possède un patrimoine oléicole important. Au total, l'Ardèche possède 330 hectares d'oliviers dont 127 hectares seulement sont exploités. 
 
Carte des communes concernées par l'inventaire / © Lycée agricole Olivier de Serre
Carte des communes concernées par l'inventaire / © Lycée agricole Olivier de Serre


Rénover ces anciennes oliveraies permet à d'autres espèces endémiques de se développer comme l'orchidée sauvage ou le genévrier cade. Pour Jean-Noël Berneau, Président du syndicat, outre l'enjeu environnemental, les filières économiques et touristiques de l'olive sont à développer. D'après le Président : " l'olivier se cache derrière le buisson, ce patrimoine agricole existe et il mérite d'être mis en valeur"

Depuis 2 ans, le syndicat entreprend des démarches pour obtenir l'Indication Géographie Protégée (IGP) pour la variété "la Rougette". De plus, il réfléchit avec des offices de tourisme pour mettre en place prochainement une route touristique de l'olive dans le sud Ardèche.

Sur le même sujet

Les + Lus