Ardèche : le Falab de Polinno lutte contre le Covid-19 et fabrique des visières en impression 3D

Le Fablab de Polinno, le pôle de l'innovation des Métiers d'Art de l'Ardèche méridionale, s'engage dans la lutte contre le Covid-19. Il crée des visières de protection à destination du personnel soignant de l'hôpital d'Aubenas et des agents municipaux en charge du ramassage des ordures ménagères.

Le personnel soignant de l'hôpital d'Aubenas en Ardèche, recevant des visières
Le personnel soignant de l'hôpital d'Aubenas en Ardèche, recevant des visières © Polinno
Depuis deux semaines, les deux imprimantes 3D du Fablab de Polinno tournent à plein régime. Il faut environ une heure pour fabriquer une visière et chaque imprimante peut en produire 15 par jour. Au total, ce sont 150 visières de protection contre le Coronavirus qui ont été commandées et qui sont actuellement en production. Quelques-unes ont déjà été livrées. 

Cela nous a paru évident de nous y mettre. On a vu qu'on avait des compétences et qu'elles pouvaient servir dans la lutte contre le Covid-19. Quand je livre ces visières, j'éprouve cette joie évidente de me rendre utile - précise Cécile Lucsko, coordinatrice et chargée de mission métiers d'art à Polinno.

 

Du prototype à la commande

La fabrication de ces visières s'est faite de manière empirique. D'abord en partageant des connaissances au sein du réseau mondial des Fablabs où plusieurs initiatives du genre apparaissaient puis directement avec les médecins de l'hôpital d'Aubenas, intéressés par l'équipement. 
 

On a commencé par imprimer des prototypes puis on a fait évoluer notre modèle. On a finalement abandonné l'élastique derrière la tête pour un serre-tête plus long qui encercle pratiquement toute la tête. On est arrivé sur un modèle qui plait à tout le monde - commente Florian Burata fabmanager à Polinno.


Un matériel de première urgence

Le matériel utilisé est très sommaire. Un fil plastique composé de protéines de maïs et une visière transparente qui n'est autre qu'un intercalaire transparent de bureau de taille A4 qui vient se clipper sur le support imprimé.

"L'idée de cette visière était d'avoir un équipement pour se sentir surprotégé afin de pouvoir aller au plus près des personnes contaminées ou d'effectuer un travail qui vous protège les muqueuses et les yeux des projections. Il fallait donc suffisamment d'espace entre le visage et la visière pour pouvoir y glisser un masque et des lunettes" Florian Buratat.

Ce matériel de première urgence n'est pas pérenne dans le temps. Le matériel ne résiste pas longtemps aux bains de désinfection mail il protège davantage les personnes et permet de travailler plus sereinement.
L'imprimante 3D du Fablab de Polinno
L'imprimante 3D du Fablab de Polinno © @Polinno


Un réseau en ébullition


Organisé en réseau via Facebook avec les deux autres fablabs de l'Ardèche, le Caplab de Privas et la Fabritech du Cheylard, cette opération de solidarité sollicite les esprits et les énergies de bon nombre de personnes passionnées de technologie 3D à travers l'Ardèche.

Actuellement, le réseau réfléchit sur le prototype d'un adaptateur, une pièce qui permettrait de connecter des masques de plongée à un système de filtre. Ce matériel permettrait d'avoir le visage entièrement protégé et de respirer un air complètement filtré et épuré.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société solidarité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter