Ardèche. Le tweet provocateur du député Saulignac pour réclamer la réouverture des vestiaires de sports collectifs

Hervé Saulignac a indéniablement attiré l'attention sur les réseaux sociaux ce lundi 19 octobre 2020. Le député de l'Ardèche a posté une photo de joueurs prenant leur douche au bord d'un terrain de rugby. Objectif : obtenir la réouverture des vestiaires de sports collectifs. 
Par un arrêté en date du 15 ocotobre 2020, la Préfète d'Ardèche a interdit l'accès aux douches dans les vestiaires de sports collectifs.
Par un arrêté en date du 15 ocotobre 2020, la Préfète d'Ardèche a interdit l'accès aux douches dans les vestiaires de sports collectifs. © PATRICK SMITH / AFP
"Je ne reconnais pas le stade, vous pouvez donner l'adresse et les jours d'entraînement ? C'est pour une amie". "Je veux être muté en Ardèche les jours de match". Les commentaires des internautes se veulent légers, preuve que le message posté par Hervé Saulignac ce lundi 19 octobre est à prendre avec une pointe d'humour.

Il faut dire que le député d'Ardèche a choisi de reprendre une photo montrant des joueurs de rugby, se douchant avec des tuyaux d'arrosage, juste au bord du terrain. Shooting photo pour le prochain calendrier des dieux du stade ? L'histoire ne le dit pas. Mais le cliché a été pris lors d'une rencontre du championnat de promotion d'honneur de la Ligue Occitanie à Saint-Jory-Bruguières. Et les joueurs sont du club toulousain du TEC.
Rien à voir avec l'Ardèche, me direz-vous. Sauf que pour Hervé Saulignac, la photo aurait très bien pu être prise dans son département, puisqu'un arrêté de la Préfète d'Ardèche interdit l'accès aux vestiaires des sports collectifs.
 


Plus sérieusement, un courrier envoyé pour réclamer la réouverture des vestiaires

Hervé Saulignac ne s'est pas contenté d'un message sur un réseau social. Le député a également écrit à la Préfète d'Ardèche. Dans ce courrier en date du 19 octobre 2020, Hervé Saulignac veut attirer l'attention de la représentante de l'État sur l'interdiction d'accès aux vestiaires faite aux sportifs depuis le 15 octobre. La décision vise à limiter le risque de propagation de la Covid-19, mais elle crée "une incompréhension", et "met à mal les associations sportives".

Le député de l'Ardèche précise qu'il s'agit là d'une question d'hygiène. Qu'il est "inenvisageable pour des sportifs de ne pas prendre une douche et de se changer après une pratique sportive", mais sans vestiaire, difficile d'accueillir comme il se doit les équipes.
Résultat, Hervé Saulignac craint les annulations en cascade des matches, des entraînements, "laissant pour compte des licenciés, au premier rang desquels les jeunes sportifs ardéchois".

Le député ardéchois relève également le fait que le ministère des Sports a autorisé depuis le 15 août des vestiaires collectifs, dans le respect du protocole sanitaire. L'élu estime qu'il faudrait faire confiance aux dirigeants sportifs locaux pour respecter ces règles, afin de pouvoir garder, à travers ces rencontres sportives, de la cohésion sociale, de la convivialité.
 

Les privations de liberté qui s'imposent parfois ne peuvent être admises et intégrées que si elles font sens. Tel n'est pas le cas de celle-ci.

Hervé Saulignac dans son courrier envoyé à Françoise Souliman

Hervé Saulignac va-t-il transformé l'essai avec ce tweet et ce courrier ? Le 22 octobre, le député de l'Ardèche a de nouveau posté un message sur Twitter à ce sujet.
 
"On va pouvoir rentrer prendre des douches au chaud ! Vestiaires réouverts en Ardèche avec une jauge de 6 et respect des gestes barrières. Par contre, pas de douche après 21h".  Le couvre-feu a en effet été instauré en Ardèche par le Premier ministre, Jean Castex, en raison de la crise saniatire Covid.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société sport