• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

L'ardéchoise Anne Fulleringer est championne du monde de cani-VTT

Anne Fulleringer avec son chien Tails lors d'un entraînement / © Nicolas Ferro
Anne Fulleringer avec son chien Tails lors d'un entraînement / © Nicolas Ferro

A cheval sur deux fédérations, celle des sports de traîneaux et des loisirs canins, le cani-VTT crée des émules depuis deux ans en France. 2000 licenciés pratiquent la discipline même si elle est encore très confidentielle. Parmi les compétiteurs, une championne du monde.

Par Nicolas Ferro

Un seul mot suffit pour lancer Tails à toute vitesse : " Devant ! " Et c'est parti pour quelques kilomètres de chemin à vive allure. Ensemble et reliés par une longe, le chien et son maître-vététiste ne font plus qu'un.

Anne Fulleringer s'entraîne depuis dix ans au cani-VTT.  Comme d'autres sportifs, elle a commencé par le cani-cross pour que son chien puisse se dépenser. Lors d'une compétition, elle a découvert le cani-VTT et elle ne l'a plus lâché. En Octobre 2018, elle est devenue championne du monde de la discipline. Un an avant, en 2017, elle avait raflé le titre de championne d'Europe. 

Anne Fulleringer s'entraîne régulièrement avec son chien Tails en Ardèche, dans la vallée du Rhône. Parallèlement, elle est salariée de la centrale nucléaire de Cruas qui lui permet d'obtenir un aménagement de son temps de travail pour les entraînements et les compétitions.

La pratique du cani-VTT procure de nombreuses sensations. Épaulée par un chien, la vitesse déployée est encore plus grande. Elle peux atteindre les 40 km/h. Mais ce qui rend la discipline attractive, c'est la relation que les maîtres entretiennent avec leurs chiens. Anne déclare : " Mon chien, c'est un peu le moteur de notre équipe, on partage beaucoup". 

Pour Anne, la prochaine compétition est prévue cet automne. D'ici là, elle profite de son titre de championne du monde.





 

Sur le même sujet

Procès Barbarin : PE Germain Thil

Les + Lus