Coronavirus & confinement : les locations de vacances interdites en Ardèche

Coronavirus et crainte d'un afflux de vacanciers touchés par le Covid-19 oblige, les locations saisonnières sont désormais interdites en Ardèche. 

Illustration location saisonnière
Illustration location saisonnière © France 3
Si les communes situées près de la mer sont quasiment toutes soumises à des arrêtés préfectoraux depuis le début des vacances scolaires de printemps, l'interdiction de louer un hébergement n'avait pas encore gagné l'intérieur des terres.

Depuis le 14 avril, la préfet de l'Ardèche a pris une décision en ce sens. Ce que redoute Françoise Souliman, ce sont ces vacances mais elle va bien au-delà de la période de confinement décrétée, évoquant "les ponts de mai et juin prochains qui laissent craindre des comportements irresponsables dans cette période de pandémie". On sait l'Ardèche très courues en cette période. La répresentante de l'Etat met donc fin aux réservations. 

Globalement, l'interdiction vise "la location, à titre touristique, des chambres d'hôtels ainsi que des meublés de tourisme ou de tout autre logement destiné à la location saisonnière".

Il s'agit de faire face à d'éventuels déplacements de personnes en direction des lieux touristiques.

"L'afflux massif de population favoriserait la contagion et pourrait entraîner de fortes tensions sur les établissements de santé déjà mobilisés", en particulier sur les services de réanimation.

L'interdiction "ne concerne pas l'hébergement au titre du domicile régulier des personnes qui y vivent, l'hébergement d'urgence ou pour besoins professionnels", précise la préfecture. Les déplacements pour rejoindre une résidence secondaire sont, eux, interdits depuis le 16 mars. 

Depuis la première vague de congés scolaires, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a exhorté les Français à ne pas partir et a demandé aux préfets de vérifier le niveau des locations saisonnières dans les zones touristiques.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société