Le marron d'Inde et la châtaigne d'Ardèche, deux fruits à ne pas confondre

Des marrons à gauche de l'image et des châtaignes à droite / © Nicolas Ferro/France 3 Rhône-Alpes
Des marrons à gauche de l'image et des châtaignes à droite / © Nicolas Ferro/France 3 Rhône-Alpes

La crème de marrons ou les marrons glacés sont des spécialités françaises préparées uniquement avec des châtaignes. Le marron est toxique et ne se consomme pas. En cette période de l'année où les fruits tombent des arbres, la confusion est grande et les intoxications multiples.

Par Nicolas Ferro

L'Agence Nationale de Sécurité Alimentaire (l'Anses) tire la sonnette d'alarme. La consommation du marron d'Inde provoque de nombreuses intoxications auprès de la population. Plus de 200 cas recensés chaque année depuis 2013. La confusion entre châtaigne et marron représenterait plus de 11% des cas d'intoxication, toutes saisons confondues, ce qui représente le taux le plus élevé après les plantes à bulbes. Ces confusions sont prépondérantes dans les régions du sud de la France et en Bretagne.

La consommation de marrons d'Inde peut entrainer des troubles digestifs tels que des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements, ou des irritations de la gorge…. Il faut dans ces cas là, appeler le 15 ou se rendre rapidement aux urgences. En phythothérapie, le marron d'Inde se prescrit. A dose médicamenteuse, il sert à fluidifier le sang.

Quant à la châtaigne, le fruit du châtaignier, il se déguste toute l'année et s'accomode à toutes les sauces ! Dans la soupe, en purée ou en confiture et bien sûr à Noël en confiserie avec les fameux "marrons glacés" qui sont des châtaignes à gros calibre ! Alors pourquoi cette confusion ?

 
Daniel Vernol, Président du syndicat de la châtaigne d'Ardèche / © Nicolas Ferro/France 3 Rhône-Alpes
Daniel Vernol, Président du syndicat de la châtaigne d'Ardèche / © Nicolas Ferro/France 3 Rhône-Alpes


Daniel Vernol, castanéiculteur et Président de la chätaigne d'Ardèche : " Ca remonte après guerre... la majorité des gens qui vivaient dans les campagnes se nourrissaient avec des châtaignes, c'était le plat du pauvre, un peu miséreux. Après guerre, quand les gens ont commencé à avoir un peu plus d'argent, les transformateurs, pour anoblir le produit, ils l'ont baptisé marrons ! C'est pour çà que nous en Ardèche, on a crée l'appélation châtaigne d'Ardèche pour se différencier de çà ".

 
Des châtaignes dans leurs bogues / © Nicolas Ferro/France 3 Rhône-Alpes
Des châtaignes dans leurs bogues / © Nicolas Ferro/France 3 Rhône-Alpes


A ce titre, l'Agence Nationale de sécurité Alimentaire publie à petit momento pour savoir différencier la châtaigne du marron :

Observez leur forme, et celle de la « capsule » qui les renferme :
- Celle des châtaignes, appelée « bogue », est brune, hérissée de nombreux et longs piquants, et contient 2 à 3 châtaignes à la fois, plutôt petites, aplaties et triangulaires ;
- Celle des marrons d’Inde est épaisse, verte, pourvue de petits pics espacés et courts, et contient généralement un seul marron, plus gros et arrondi.
Regardez où sont implantés les arbres et comment sont leurs feuilles :
- Les marronniers sont dans les villes, les parcs, les allées et les cours d’école… tandis que les châtaigniers sont dans les bois, les forêts ou les vergers ;
- Les feuilles du marronnier sont composées chacune de plusieurs « petites feuilles » (folioles) de forme ovale, qui donnent à l’ensemble de la feuille un aspect palmé, alors que les feuilles du châtaignier sont simples sans foliole et allongées.



En Ardèche, premier producteur de châtaigne en France, la confusion entre les deux fruits est rare. La consommation de châtaigne y est importante d'ailleurs la filière développe régulièrement de nouvelles recettes à base de châtaignes que vous pouvez trouver ici.  





 

Sur le même sujet

Football féminin : Jean-Michel Aulas souhaite investir aux USA et en Chine

Les + Lus