Cet article date de plus de 3 ans

Six personnes se lancent dans l'habitat partagé, au coeur de Vals-les-Bains (Ardèche)

Dans le centre de Vals-les-Bains, dans un ancien moulinage, six personnes pour la plupart à la retraite ont choisi de vivre dans un habitat partagé. Un choix de vie mûrement réfléchi et qui pourrait bien se développer à l'avenir.
Les membres associés de l'habitat partagé de Vals-les-Bains
Les membres associés de l'habitat partagé de Vals-les-Bains © France 3
Dans le centre ville de Vals-les-Bains, au niveau de la grande rue commerçante et derrière un grand portail vert, un ancien moulinage réhabilité en demeure bourgeoise se réveille doucement d'un long repos. Cette bâtisse entourée d un petit parc arboré au bord de la Volane a un charme fou.

C'est dans ce petit coin de verdure à deux pas des commerces que six personnes dans la soixantaine ont choisi d'y vivre. Sûr que ce lieu va retrouver une seconde jeunesse ! Marie-Claude, Thérèse, Marie-Ange, Catherine, Marie-Christine et Henri, tous très motivés par ce projet de vie. Cinq femmes et un homme pas tous à la retraite mais bientôt pour encore d'eux d'entre eux. Ces ex-travailleurs sociaux se connaissent assez bien, ils partagent les même valeurs et ils travaillent sur ce projet d'habitat partagé depuis quatre ans. 

L'envie de partager, de continuer à oeuvrer dans le tissu associatif, de rencontrer d'autres personnes et de vivre dans un lieu ouvert sur les autres et dans la société le plus longtemps possible sont les raisons premières de cet habitat collectif. Après avoir trouvé le lieu, une Société Civile Immobilière (SCI) a été crée pour réaliser l'emprunt et l'achat de la maison.

Ces jeunes retraités ont déjà investi les lieux même si les travaux de réhabilitation n'ont pas été encore effectués. Avec l'aide d'un architecte, les travaux se font progressivement et chacun donne la main à la pâte en fonction de ses moyens. Salariés dans le médical et le social, ils ont tous une petite retraite. Au final, chaque personne aura son propre appartement avec cuisine et salle de bains et une grande salle à manger avec cuisine sera faite pour recevoir et partager.

A l'étage, 4 autres logements peuvent être créés pour des familles et/ou des jeunes qui veulent participer à ce projet collectif qui deviendrait du coup intergénérationnel. Des demandes de subventions sont en cours auprès de l'Agence Nationale de l'Habitat (Anah) pour les aider dans leur projet d'aménagement.




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
retraites économie logement société santé