Une cryptomonnaie finance la plantation d'arbres en Ardèche

Publié le
Écrit par France 3 Ardèche. Propos recueillis par G. Chaine

Tous les moyens sont les bienvenus pour financer des campagnes de plantation d'arbres dans les zones dégradées. Une société franco-mexicaine a lancé une cryptomonnaie. 2000 arbres pourront ainsi être replantés en Ardèche grâce à ce nouveau type de financement et ce n'est que le début.

L’entreprise de Sophie Ox est spécialisée dans le développement durable. Elle plante des arbres dans le monde entier souvent via des contrats avec de grosses entreprises qui veulent s’acheter une communication plus verte, ou compenser leur bilan carbone. Pour planter encore plus d’arbres et élargir leur mode de financement, la société a eu l’idée de surfer sur l'engouement des cryptomonnaies et ont créé le natcoin.

800 arbres, des oliviers et des chênes principalement, ainsi financés ont été plantés à Ailhon (07) en Ardèche par des bénévoles de tout âge depuis le début du mois de mai. L'objectif est d'atteindre les 2 000 plantations à la fin de l'année.

Une crypto qui plante des arbres

Tout le monde peut aujourd’hui acheter un natcoin contre 1.70 €. La société veut surfer sur le dynamisme des cryptomonnaies pour financer ses plantations, et créer un cercle vertueux.
"On a créé un code informatique qui nous a permis de déployer 100 000 millions de natcoin qu’on a mis au marché et qui sont à disponibilité du public pour que les gens puissent agir de manière concrète sur le changement climatique" explique Guillermo Hinojos, co-fondateur d’Ases. La crypto monnaie est une opportunité qui a un effet levier. Elle permet à la société d'agir rapidement et de trouver des financements plus diversifiés grâce à une plateforme d'achat numérique. La vente de natcoins apporte de la trésorerie à l'entreprise.

Un certificat d'action climatique

Dans un second temps, l'entreprise vend des certificats d'action climatique. "Lorsque vous achetez 3 natcoin, vous permettez de planter un arbre. Tous les arbres que l’on plante aujourd’hui vont grandir, et stocker du carbone. Cela va nous permettre de vendre des certificats d’action climatique à des particuliers ou à des entreprises qui veulent soit faire une action climatique pure, parce que ils ont envie d’agir, soit compenser une partie de leurs émissions" argumente Nicolas Gourdin, responsable du développement du développement du groupe Ases.

Reconstituer la forêt

Les plantations sont réalisées sur des terrains dégradés où la couverture végétale est inférieure à 60%. "On aide la forêt à se régénérer en plantant différentes essences pour la biodiversité et des arbres adaptés qui vont stocker un maximum de carbone" ajoute Nicolas Gourdin.

L'entreprise a pour ambition de planter 10 millions d'arbres partout dans le monde.