Vogüé, oublié du palmarès "villes et villages où il fait bon vivre"

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Rhône-Alpes. Propos recueillis par Oslem Unal

Vogüé ne fait pas partie des villes et villages où il fait bon vivre en France. Les habitants du village ardéchois sont sonnés et ne cachent pas leur incompréhension et leur déception.

Le 3e palmarès des villes et villages où il fait bon vivre en France, publié par l'association éponyme, vient de sortir. 

34 827 communes de France métropolitaine ont été analysées en fonction de 187 critères répartis en 9 catégories : qualité de vie, sécurité, santé, commerces et services, transports, éducation, sports et loisirs, solidarité, attractivité immobilière. Tous les critères sont issus de sources officielles, précise l'association sur son site internet.

L'Ardèche n'est pas sur le podium

Annecy, première ville du palmarès depuis deux années consécutives, cède cette année sa place à Angers qui prend cette année la tête du classement. Bayonne complète le podium. Mais sur la carte de France du fascicule présentant les lauréats, le département de l'Ardèche est vierge de toute annotation. 

Nous sommes allés à Vogüé, village de charme réputé avec son château du 12e siècle. La commune ardéchoise compte 1200 âmes. Comment les habitants ont-ils pris la nouvelle? 



Antoine Alberti, Maire (SE) de Vogüé, est dubitatif. Quand notre journaliste lui tend la liste des villages lauréats, c'est surtout la photo qui illustre le palmarès qui l'interpelle. "Entre Vogué et ça (dit-il en montrant la photo), je ne sais pas où c'est, mais Vogüé ça n'a rien a voir"

L'édile ne limite pas aux superlatifs des gens de passage. "Ici les gens sont  sympathiques, sont ouverts et accueillants. Vous allez chez des anciens comme le Marcel, le Didier qui connaissent tout et qui vont vous donner de Vogüé quelque chose de magnifique". Et bien sûr quand on lui parle patrimoine, il enchaîne sur le château qui attire 50 à 60 000 visiteurs par an, les ruelles du village, et la rivière Ardèche en contrebas qui est, elle aussi, une destination estivale prisée.

Services publics, commerces : "On a tout!"

Côté service public, la commune affiche un profil idéal. "On a médecin, pharmacien, kiné, ostéo, infirmière, une crèche, la poste, la police municipale et un office du tourisme. On a deux boulangeries, un bar, un buraliste, une station-service, un garagiste, une supérette, des restaurants. On a tout," énumère le maire.

Face à ce classement, Monsieur le maire n'est pas en colère. Il met en avant la présence de Vogüé dans la liste des plus beaux villages de France, des villages de caractère, des villages fleuris. "On multiplie la population par 3 ou 4 l'été, donc vous voyez bien qu'on vient nous voir quand même". 

Olivier Barthe est restaurateur depuis 45 ans dans le village. Face à cette annonce, il est confiant et se méfie de toute façon des palmarès. "Je pense que c'est pas vrai. Il fait bon vivre ici. Les gens viennent toujours chez nous. Ça fait 2 ou 3 ans qu'on voit de plus en plus de monde. La Covid nous a aidés".

"On est vexé"

Albert Cardinal, fondateur de l'association "Sauvons le petit patrimoine de Vogüé" lui n'en revient pas. "On est vraiment vexé. On entend tellement le contraire tout l'été avec tous les touristes qui passent, tous les gens qui viennent dans le village de vacances. J'ai été surpris de découvrir ça".

La présidente de l'association, Murielle Ricard, est elle aussi dubitative. Elle pourrait parler des villageois pendant des heures, mettant en avant leur bienveillance. "J'en parle en connaissance de cause n'étant pas originaire d'ici. Le rapport humain est très important. Il y a toujours quelqu'un qui va s'inquiéter si vous êtes malades, qui va s'enquérir si vous avez besoin de quelque chose."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité