Cet article date de plus de 7 ans

Des artistes Grenoblois "interprètent" le cerveau

Comment "ça marche dans la tête"? C'est LA grande question que se posent 2 artistes, Balthazar et Léo. Ils ont d'abord enquêté auprès des chercheurs Grenoblois puis demandé à des lycéens de mettre en scène "ce qui se passait" dans leur tête. Ils en feront un spectacle à l'Hexagone de Meylan.
Balthazar et Léo, alias les "N+1" ont commencé leur enquête auprès des chercheurs Grenoblois des Neurosciences ,Ils l'ont poursuivie auprès de  lycéens à St-Marcellin. Ils leur ont demandé de mettre en scène l'imagination, l'oubli, le rêve..bref, toutes les fonctions du cerveau humain.. 


Un bivouac pour explorer les "dédales" du cerveau


La compagnie de théâtre a mis en place un dispositif original. Un bivouac itinérant qui permet aux artistes de travailler sur site avec les interlocuteurs qu'ils ont sollicités pour travailler sur le cheminement des idées.

En février, ils ont posé leur campement à l'Institut des Neuro-sciences de Grenoble. En avril, ils passeront 6 jours à St Martin-d'Hères à GIPSA-Lab (Grenoble Images Parole Signal Automatique, unité mixte du CNRS et de l'université de Grenoble). En juin, ils s'installeront au CEA de Grenoble.

Sur leur passage, tout le monde est invité à travailler sur un étrange protocole baptisé CCMdlT, Comment Ca Marche dans la Tête ?

Dernière destination en date, en mars, le lycée de la Saulaie de St- Marcellin en Isère : 50 élèves ont été mis à contribution pendant 2 jours pour plancher sur le fameux protocole.
Comment ça marche dans la tête quand on se déconcentre, que se passe-t-il dans la tête quand on disjoncte, quand on rêve? Quand on pleure? Quand on imagine? Quand on hésite? Les comédiens ne se sont pas contentés de simples réponses. Ils ont demandé aux élèves de représenter précisément "ce qui se passait dans leur tête", de mettre en scène, de passer de l'abstrait d'une émotion ..au concrêt.

Le résultat est étonnant, souvent poétique, drôle, émouvant et toujours intéressant. Sarah par exemple a versé du sirop dans un verre d'eau pour évoquer l'oubli." le sirop, ce sont mes souvenirs qui se mélangent avec l'eau qui représente d'autres souvenirs plus anciens, au bout d'un moment, tout devient flou, tout se confond et se mélange".Une autre élève a collé des affiches au hasard des couloirs, bon choix, mauvais choix, choix qui mène à d'autres choix.. voici en quelques traits l'illustration d'une adolescente en devenir qui cherche son chemin...


Pour le lycée, un travail de longue haleine, sur la naissance des idées.


Ce bivouac théatral fait partie d'un travail plus global , dans le cadre d'un jumelage avec l'Hexagone scène Nationale de Meylan qui conjugue Arts et Sciences.. L'année a commencé au salon Experimenta à Minatec. Les classes ont rendu visite, elles aussi, aux chercheurs de l'institut des Neuro-sciences, avant de travailler avec les comédiens. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
théâtre