• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

“C'est très important pour mon équilibre” : François d'Haene, l'imbattable ultra-trailer vigneron

Le trailer François d'Haene s'est offert un nouveau record, samedi, à l’Echappée Belle. / © J.G. / France 3 Alpes
Le trailer François d'Haene s'est offert un nouveau record, samedi, à l’Echappée Belle. / © J.G. / France 3 Alpes

François d'Haene a une nouvelle fois marqué les esprits samedi 24 août en s'offrant un record sur les 149 kilomètres de l'Échappée Belle, dans le massif de Belledonne. Et quand il ne court pas, le trailer est occupé à produire son vin chez lui, dans le Beaujolais. Un équilibre nécessaire.

Par M.D. avec Jordan Guéant

Il est midi ce dimanche 25 août quand les derniers coureurs franchissent la ligne d'arrivée de l'Echappée Belle, en 53 heures et 30 minutes. Non loin de là, le champion, qui a terminé la course à 6 heures la veille au matin, souffle un petit peu. Quelques minutes de répit, les seules de la matinée avant de repartir courir.

François d'Haene a pulvérisé tous les chronos en bouclant les 149 kilomètres de l'Echappée Belle en 23h55, devançant de 3 heures le précédent record. Et ce dimanche, il est le parrain souriant de la course des enfants. "Vous allez trop vite pour moi, je ne vais pas pouvoir faire toute la course avec vous", plaisante le trailer avant de se remettre à courrir. "Il a pris beaucoup de plaisir, en plus il avait une météo fantastique donc on a un champion épanoui !", se réjouit Florent Hubert, directeur de l'Échappée Belle.
 

Quatre fois vainqueur de la Diagonale des Fous, triple gagnant de l'UTMB.... le trailer du Beaujolais est l'un des meilleurs coureurs du monde. Cette traversée du massif de Belledonne, entre Isère et Savoie, en moins de 24 heures est une nouvelle étoile à son palmarès. "Les courses comme le Tour du Mont-Blanc ou la Diagonale des Fous, ce sont des parcours magiques. J'ai eu la chance de les faire quatre ou cinq fois mais il y a aussi d'autres courses. Cette traversée est très difficile, elle est assez mythique", estime François d'Haene.

 

Humble, souriant et imbattable


A Aiguebelle, le champion a été très sollicité. Des centaines d'autographes et de dédicaces sur des bouteilles de vin de sa propre production. "Le lendemain des courses c'est parfois un petit peu fatiguant mais là on a planifié la journée pour faire la course avec les enfants, faire goûter nos vins, discuter avec les gens...", explique le champion.

Car voilà peut-être le secret, la potion magique de François d'Haene : le trailer est aussi vigneron dans son exploitatoin familiale. Plus qu'un métier, c'est un nécessaire équilibre : "Pour moi c'est important de conserver cette activité en commun avec ma femme, ça nous permet de partager tout ça à deux, explique-t-il. C'est très important pour notre équilibre, ça nous permet d'avoir quelque chose à côté." Humble, souriant et imbattable, François d'Haene n'a pas fini de régner sur le petit monde du trail. Même si sa prochaine course sera celle des vendanges 2019.
 
François d'Haene, l'imbattable ultra-trailer vigneron

 

Sur le même sujet

Interview Kevin Wilson sauveur jeune-fille Valence

Les + Lus