Après un nouveau glissement de terrain, un village du Cantal se sent encore plus isolé

A l'entrée et à la sortie du village, ce sont deux accès qui sont désormais impraticables. / © Christian Lamorelle / France 3 Auvergne
A l'entrée et à la sortie du village, ce sont deux accès qui sont désormais impraticables. / © Christian Lamorelle / France 3 Auvergne

La route départementale 16 dans le Cantal a de nouveau subi un effondrement de la chaussée, après un premier glissement de terrain en 2016. Les habitants de Saint-Bonnet-de-Condat se sentent isolés et espèrent une rapide remise en état.

Par RD

Le sort s’acharne sur Saint-Bonnet-de-Condat. Les habitants de ce village du Cézallier, dans le Cantal, se sentent isolés, et pour cause : une partie de la départementale 16, un peu avant l’entrée du village en provenance de Condat, s’est effondrée. Cette même route qui, il y a deux ans, avait déjà été emportée en partie par un glissement de terrain, un peu plus loin en direction de Saint-Saturnin, et qui ne peut pas être refaite compte tenu des dégâts.



Le village se retrouve donc aujourd’hui amputé de deux accès majeurs. Et les conséquences ne se limitent pas à des temps de trajet rallongés. Elles sont aussi économiques, car les commerçants font les frais de la situation. "Aujourd’hui on ne voit vraiment plus personne, déplore ainsi James Mazet. Les GPS donnent Condat, Marcenat, Allanche, et oublient complètement Saint-Bonnet. Donc on voit des aventuriers et non plus des vacanciers."

A la place de la départementale 16, avant l'entrée de Saint-Bonnet en provenance de Condat : de la terre et de la boue. / © Christian Lamorelle / France 3 Auvergne
A la place de la départementale 16, avant l'entrée de Saint-Bonnet en provenance de Condat : de la terre et de la boue. / © Christian Lamorelle / France 3 Auvergne


Pour qu’à nouveau le village soit fréquenté, il va falloir du temps et de l’argent. Concernant la partie de la route vers Saint-Saturnin, il faudra sans doute revoir totalement l’itinéraire. Quant à l’affaissement plus récent à l’entrée de Saint-Bonnet, le département a pris des engagements : "On va dégager des crédits pour avoir trouvé une solution d’ici l’automne. Ce sera réglé. On va faire les travaux de déblaiement et de renforcement nécessaires, et de l’acquisition foncière s’il le faut pour pouvoir agrandir", explique Didier Achalme, vice-président du conseil départemental du Cantal.

Pour couronner le tout, la RD16, décidément maudite, est souvent sujette aux chutes de pierres et d'arbres.


Cantal : après un nouveau glissement de terrain, Saint-Bonnet-de-Condat se sent isolé
Avec : Pierre Martin, maire de Saint-Bonnet-de-Condat ; Didier Achalme, vice-président du Conseil Départemental 15 ; James Mazet, commerçant à Saint-Bonnet - France 3 Auvergne - Reportage : Christian Lamorelle, Jean Jazeix et Dominique Leyerloup


Sur le même sujet

Les + Lus