Cantal - Pour faire face à la crise laitière, une famille de producteur fait de la glace artisanale

Pour faire face à la crise du lait, la famille Chavaroche s'est lancée dans la production de glaces artisanales. / © France 3 Auvergne
Pour faire face à la crise du lait, la famille Chavaroche s'est lancée dans la production de glaces artisanales. / © France 3 Auvergne

Le prix du lait ne permet plus toujours aux producteurs de lait de faire vivre leur exploitation. Face à la crise, certains diversifient leur activité. Dans le Cantal, une famille produit des glaces artisanales et transforme ainsi un quart de sa production annuelle.

Par Marc Taubert

Chez les Chavaroche, on est producteur de lait de pères en fils depuis plusieurs générations. Alain s'est installé en 1979 mais au seuil des années 2000, un voyage va conduire la famille à entreprendre une diversification inattendue.

"Une année, on voulait mettre quelques montbéliardes, donc est parti dans le Jura voir des cheptels et on est tombé sur un article où ils parlaient de la fabrication de glace à partir du lait de vache", explique Alain Chavaroche, GAEC de la ferme d'Aigue Vive.

Dans le Cantal, pour faire face à la crise laitière, une famille de producteur fait de la glace artisanale
Intervenants : Alain Chavaroche, GAEC de la ferme d'Aigue Vive; Hervé Chavaroche, GAEC de la ferme d'Aigue Vive - France 3 Auvergne - Claude Bernard, Bruno Livertoux, Dominique Leyerloup

En 2007, Hervé a rejoint son père et sa mère, Ils investissent 100.000 euros dans un atelier et en particulier dans une machine appelée combi-pasto-turbine.

À partir d'une crème anglaise réalisée avec le lait de la ferme, du sucre, des œufs, ils déclinent toutes leurs glaces dans une multitude de parfums. Désormais, 50.000 litres de lait soit un quart de la production annuelle des 40 vaches de l'exploitation est ainsi transformée.

Cet été, Hervé a sélectionné 13 parfums de glaces mais aussi 5 sorbets : "On a appris un peu sur le tas. Quand on a acheté la machine, on a un pâtissier qui est venu nous montrer comment cela marchait et la base d'une glace. Après il faut suivre des recettes."

Au sein du GAEC familial, la fabrication et la vente de glaces a permis de consolider 2 emplois. Mais pour Hervé et les siens, cette diversification offre un motif de satisfaction bien plus grand encore.

"Ce n'est pas un affineur ou un revendeur. On a un prix de revient et on après on applique notre coefficient et cela fait partie d'une liberté que l'on n'avait pas dans d'autres fabrications", explique Hervé Chavaroche.

Les glaces de la famille Chavaroche sont écoulées auprès de revendeurs locaux, sur les marchés de pays et depuis peu dans une boutique qui vient d'ouvrir ses portes au centre-ville d'Aurillac.

Sur le même sujet

Lyon - L'association ALERTE fête ses 40 ans

Près de chez vous

Les + Lus