Cantal : de faux gendarmes à la recherche de stupéfiants contrôlent des automobilistes

Dans la nuit du dimanche 3 au lundi 4 juin dans le Cantal, un groupe d’amis rentrant de soirée a été contrôlé par des hommes se faisant passer pour des gendarmes. Les faux militaires les ont fouillés, à la recherche de stupéfiants.

Les faux gendarmes circulaient dans une Renault Clio bleue équipée d'un gyrophare dans l'habitacle.
Les faux gendarmes circulaient dans une Renault Clio bleue équipée d'un gyrophare dans l'habitacle. © D.Cros / France 3 Auvergne
Méfiez-vous des faux gendarmes : ce sont les gendarmes, les vrais, qui donnent l’alerte sur leur page Facebook, après qu’un groupe d’amis qui rentrait de soirée s’est fait contrôler par des hommes se faisant passer pour des auxiliaires des forces de l’ordre.

Cela s’est passé le lundi 4 juin vers 1h30 du matin, sur la commune de Sansac-de-Marmiesse dans le Cantal. Les faux gendarmes ont fouillé le véhicule et les vêtements du groupe d’amis. Ils étaient habillés en civil, circulaient à bord d’une Renault Clio bleue équipée d’un gyrophare visible dans l’habitacle, et étaient à la recherche de stupéfiants… Pour leur consommation personnelle ou pour la revente ? Une enquête est en cours pour "usurpation de qualité".

Dans la plupart des cas, les gendarmes sont en uniforme


"Nous avons des éléments, nous travaillons dessus", indique le chef d’escadron Moutot, officier adjoint commandement au sein du groupement de gendarmerie départementale du Cantal. Pour les gendarmes, ce n’est pas là l’œuvre d’amateurs, mais d’individus faisant preuve "d’un certain niveau d’aisance dans la délinquance".

A part celui dans la nuit de dimanche à lundi, il n’y a pas eu d’autre faux contrôle signalé. La gendarmerie en appelle toutefois à la vigilance, et rappelle que les gendarmes opèrent en uniforme dans la majorité des cas. Lorsqu’ils sont en civil, ils portent un brassard règlementaire avec un numéro d’identification, et peuvent présenter une carte professionnelle. Dans le doute, n’hésitez pas à appeler le 17.





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers insolite sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter