• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Dans le Cantal, les Restos du cœur vont à la rencontre des plus démunis en milieu rural

Loin des yeux mais pas loin des Restos du cœur. Dans le Cantal, l’association créée par Coluche n’oublie pas celles et ceux qui n’ont pas les moyens de se rendre à l’antenne d’Aurillac pour y trouver nourriture et chaleur humaine. / © C. Darneuville / France 3 Auvergne
Loin des yeux mais pas loin des Restos du cœur. Dans le Cantal, l’association créée par Coluche n’oublie pas celles et ceux qui n’ont pas les moyens de se rendre à l’antenne d’Aurillac pour y trouver nourriture et chaleur humaine. / © C. Darneuville / France 3 Auvergne

Mardi 27 novembre, les Restos du cœur du Cantal ont lancé leur nouvelle campagne d’hiver avec la mise en service, à Aurillac, d’un camion qui permet de venir en aide aux bénéficiaires isolés. Dans un premier temps, ce sont les communes de Jussac et de Saint-Cernin qui sont desservies.

Par K.T. avec Christian Darneuville

Loin des yeux mais pas loin des Restos du cœur. Dans le Cantal, l’association créée par Coluche n’oublie pas celles et ceux qui n’ont pas les moyens de se rendre à l’antenne d’Aurillac pour y trouver nourriture et chaleur humaine. Depuis mardi 27 novembre, un camion permet aux bénévoles des Restos d’aller à la rencontre des démunis les plus isolés. Par manque d’argent, ils ne peuvent se déplacer jusqu’à la ville préfecture. Aussi, ce service offre à ces personnes la possibilité de bénéficier de l’aide des Restos du cœur du Cantal. Tous les 15 jours, le camion se rendra dans les communes de Jussac et de Saint-Cernin.

Un tel dispositif existe déjà à Saint-Flour. Dans le Cantal, l’hiver dernier, les Restos du cœur ont aidé 1 700 personnes dans ses différentes antennes d’Aurillac, Massiac, Mauriac, Maurs, Murat, Saint-Flour et Ydes. Un nombre de bénéficiaires qui continue d’augmenter, y compris en milieu rural.
 

Sur le même sujet

Le Synchrotron a 30 ans

Les + Lus