Connaissez-vous la station de ski de Prat de Bouc, dans le Cantal ?

Adossé au Plomb du Cantal qui culmine à 1855 m d’altitude, le col de Prat de Bouc est situé au cœur du massif cantalien. / © L. Ribes / France 3 Auvergne
Adossé au Plomb du Cantal qui culmine à 1855 m d’altitude, le col de Prat de Bouc est situé au cœur du massif cantalien. / © L. Ribes / France 3 Auvergne

Même si elle est moins connue que le Lioran, la station de Prat de Bouc, dans le Cantal, attire chaque année de plus en plus de visiteurs. Prisée par les familles, la petite station séduit également les sportifs en quête d’un magnifique cadre naturel. 

Par K. Tir

Adossé au Plomb du Cantal qui culmine à 1855 m d’altitude, le col de Prat de Bouc est situé au cœur du massif cantalien. A 1392 mètres d’altitude, il offre aux amoureux de la montagne un superbe terrain d’exploration pour les activés sportives et de loisirs, tant l’hiver que l’été. Et lorsqu’un manteau neigeux recouvre ce site d’exception, ce sont des paysages qui s’offrent à vous.

A Prat de Bouc, difficile de ne pas trouver chaussure à son pied. Entre les promenades en raquette, le fatbike (VTT toute saison), la luge, le biathlon, le ski alpin, de fond ou encore de rando nordique : tous les goûts sont dans sa nature. Des activités sportives qui, au lendemain des Jeux Olympiques, connaissent un fort regain d’intérêt.
 



A la belle saison – comprenez l’hiver pour lui – il n’est pas rare de croiser sur les pistes de la station, Roger Delcros. Comme nombre d’habitués, il ne se lasse pas de ce site et de ses pistes qu’il sillonne toujours avec le même plaisir. « C’est là que j’ai appris à skier, en ski de fond, en ski alpin. Je prends autant de plaisir à aller skier ailleurs mais c’est vrai que lorsqu’on est né quelque part on a des attaches », explique-t-il. Sans oublier de préciser qu’il apprécie cet espace de liberté tout comme le fait de skier sur les traces de son grand-oncle, dont l’une des pistes de ski de fond porte désormais le nom.  Alfred Jacomis, champion de France de la discipline a même participé aux jeux olympiques d'hiver en 1936 !

 

Sur le même sujet

A Clermont-Ferrand, des migrants dorment à nouveau sous des tentes

Les + Lus