• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Elections européennes. A Aurillac, Olivier Faure : « On n’est pas dans un débat national »

Olivier Faure, le Premier secrétaire du Parti Socialiste, était en visite dans le Cantal. Il est venu à Aurillac pour soutenir la liste "Envie d'Europe écologique et sociale" emmenée par Raphaël Glucksmann. / © C. Darneuville / France 3 Auvergne
Olivier Faure, le Premier secrétaire du Parti Socialiste, était en visite dans le Cantal. Il est venu à Aurillac pour soutenir la liste "Envie d'Europe écologique et sociale" emmenée par Raphaël Glucksmann. / © C. Darneuville / France 3 Auvergne

Olivier Faure, le Premier secrétaire du Parti socialiste était à Aurillac, mercredi 22 mai, accompagné de Sylvie Guillaume en deuxième position sur la liste "Envie d'Europe écologique et sociale". Au programme, rencontre avec les militants et réunion publique.
 

Par Christian Darneuville

Olivier Faure, le premier secrétaire du Parti socialiste, était en visite dans le Cantal.  Il est venu à Aurillac pour soutenir la liste "Envie d'Europe écologique et sociale" emmenée par Raphaël Glucksmann.
Il était la veille à Lille, Sylvie Guillaume en Corse, mais mercredi 22 mai, c'est ensemble, à Aurillac, qu'ils ont voulu mettre l'accent sur les territoires et défendre ce qu'ils considèrent comme étant le véritable enjeu de cette élection : l'avenir de l'Europe. Olivier Faure a rappelé que l'important n'était pas de savoir qui du Rassemblement national ou de la République en marche arriverait en tête dimanche mais qui gouvernera l'Europe demain.
"Le seul enjeu est de savoir qui des conservateurs ou des socio-démocrates va l’emporter. Ce sont les deux seuls groupes qui peuvent l’emporter compte tenu de ce qu’est le débat européen. On n’est pas dans un débat national. Si dimanche soir on avait enfin l’Europe qui bascule après 15 ans de conservatisme, 15 ans de conservateurs, 15 ans de droite libérale qui a géré l’Europe, ce serait tellement fabuleux. Enfin quelque chose qui pourrait redémarrer. Avoir une Europe plus sociale, plus écologique », a insisté le Premier secrétaire du PS.

"Je crois qu’on peut créer la surprise dimanche"


Ce déplacement en Auvergne répond à une invitation lancée par la Fédération socialiste du Cantal. Ici, les militants sont mobilisés depuis un mois et restent optimistes quant au résultat. Pour le moment, la liste "Envie d'Europe écologique et sociale" flirte avec 5 % des intentions de vote selon les sondages, le seuil pour envoyer des députés au parlement.

"Au niveau national c’est vrai que c’est compliqué. On redémarre quelque chose, on est le seul parti qui rassemble socialistes et écologistes. Je crois qu’on peut créer la surprise dimanche. Mais on peut surtout renverser au niveau européen si chaque pays envoie un parlementaire de plus, dans ce cas-là le parti socialiste européen sera en tête dimanche soir », explique Franck Rey, 1er secrétaire PS du Cantal
Après la rencontre avec les militants, une autre réunion était prévue,  publique celle-là,  à l'espace des Carmes à Aurillac.
 

Sur le même sujet

Dimanche en Politique - La table de Vailhac

Les + Lus