Législatives. Alain Calmette n'est pas choisi par La République en Marche dans le Cantal

Ce n'est pas la candidature d'Alain Calmette mais celle de François Danemans qui a été retenue par la République en Marche pour la 1ère circonscription du Cantal. / © MAXPPP
Ce n'est pas la candidature d'Alain Calmette mais celle de François Danemans qui a été retenue par la République en Marche pour la 1ère circonscription du Cantal. / © MAXPPP

Alain Calmette, député sortant PS de la 1ère circonscription du Cantal, a tout lâché pour soutenir Emmanuel Macron. Son nom ne figure pas sur la liste des candidats retenus pour les prochaines législatives. Il parle d'injustice et souhaite se présenter en tant que candidat indépendant. 

Par D.Cros

La République en Marche, le parti d’Emmanuel Macron, a dévoilé jeudi 11 mai, une grande partie de ses candidats aux législatives des 11 et 18 juin prochains. Les noms de 428 candidats ont été révélés. En Auvergne-Rhône-Alpes, 53 candidats ont obtenu l’investiture.

Alain Calmette député sortant PS de la première circonscription du Cantal soutient depuis plusieurs mois Emmanuel Macron. Mais ce n’est pas son nom qui est apparu dans le listing du département. Les deux personnes retenues pour ce département sont François Danemans pour la 1ère circonscription et Patricia Roches pour la 2ème circonscription.


Contacté par téléphone, Alain Calmette explique : "Tous les députés ayant parrainé Emmanuel Macron ont été investi sauf un … moi. Je sais pourquoi ... mais je ne souhaite pas m’exprimer sur ce point". Plus que déçu, il déclare : "Je le vis comme une injustice. Je suis Emmanuel Macron depuis de longs mois maintenant. Je l’ai parrainé, j’ai vu mon investiture au PS retirée. Je m’attendais vraiment à voir mon nom sur cette liste".

C’est la candidature de François Danemans qui a été retenue pour la 1ère circonscription du Cantal. Il renchérit en disant : "En plus beaucoup de personnes disent que ce candidat a peu de chance d’être élu".

Alain Calmette n’a pas souhaité s’exprimer plus longuement. Il prévoit d’ores et déjà d'organiser une conférence de presse samedi matin, lundi au plus tard. Il a toutefois conclu en annonçant : "Je pense que je vais me présenter aux législatives en tant que candidat indépendant". 


A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Lyon - L'association ALERTE fête ses 40 ans

Près de chez vous

Les + Lus