METEO. Octobre doux dans le Cantal : « du jamais vu » pour les jardiniers

La douceur perdure sur l'Auvergne. En ce mois d'octobre, le mercure culmine autour des 20 degrés dans le Cantal. Des températures qui surprennent les jardiniers.

Dans son potager, à Aurillac, Albert, 90 ans, pensait avoir tout vu. Mais, c'était sans compter sur une météo digne d’un mois de juin, dans le Cantal. Grâce à des températures particulièrement douces pour un mois d'octobre, le jardinier croit bien tenir un record avec son ail : « Vous voyez, ils poussent ! Ils sortent vite ! Je les ai vus, il y a une quinzaine de jours. Mais, avec ce temps, c'est obligé ! », s'étonne le nonagénaire devant ses jeunes pousses. 

« On a jamais vu ça »

Mais, cette douceur automnale ne fait pas oublier, à Albert, le plus gros problème du jardinier, cette année : le manque de pluie. « Si on regarde, il y a quarante ans, on a jamais vu ça. Il y a eu des étés qui étaient secs mais ça durait pas autant que ça, déplore-t-il. Ça change. Le temps change, je crois ». 

A cette période-là de l'année, dans sa pépinière, Claudine Foucault, conseille habituellement la plantation d'arbres, d'arbustes ou de fruitiers. Mais cette fin d'octobre est bien surprenante, pour elle aussi. « Il y a des choses qui ne devraient pas être fleuries actuellement. Notamment, moi, j'ai un client qui m'a dit qu'il avait ses crocus en fleurs. Et normalement, le crocus c'est pas fleuri actuellement, s'étonne la pépiniériste. Ça se fleurit au mois de mars. Ma fille, c'est pareil. Elle a un pommier qui est en fleurs, c'est du jamais vu ! ».  

durée de la vidéo : 00h01mn45s
Octobre doux dans le Cantal : du « jamais vu » pour les jardiniers ©Lydie Verbiguie / FTV

Des végétaux de plus en plus fragiles 

Des situations insolites qui pourraient devenir dangereuses pour des végétaux, déjà fragilisés par la sécheresse. « Tant qu'il ne pleut pas, il faut arroser, conseille Rolland Teulé, pépiniériste. En général, c'est tous les trois, quatre jours, le matin ou le soir, quand on est en été. Et après, il faut arroser une fois par semaine en hiver, entre 11 heures et 15 heures, pour éviter le choc thermique le matin et le gel le soir. »

Dans le Cantal - maintenu en niveau d'alerte ou d'alerte renforcé - les usages de l'eau sont toujours limités par arrêté préfectoral. Pour les non-professionnels, l'arrosage des potagers ou des massifs fleuris y est encore très restreint.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité