Deux philosophes dorment dans un igloo dans le Cantal pour une web-série

Alexandre et Stéphane, les auteurs et acteurs de la web-série "Conatus" devant leur igloo sur le Puy Mary dans le Cantal. / © Avec l'aimable autorisation d'Alexandre Rusch et Stéphane Charmoillaux
Alexandre et Stéphane, les auteurs et acteurs de la web-série "Conatus" devant leur igloo sur le Puy Mary dans le Cantal. / © Avec l'aimable autorisation d'Alexandre Rusch et Stéphane Charmoillaux

La série s'appelle "Conatus". Le pitch, c'est de réfléchir sur soi tout en mettant son corps à l'épreuve. Pour le deuxième numéro de leur web-série, les deux héros philosophes ont choisi de dormir dans un igloo en haut du Puy Mary, dans le Cantal. 

Par Richard Beaune

« C’que j’te propose c’est qu’on aille tout en haut du Puy Mary et puis on voit si on peut dormir là-haut… » Pour le deuxième numéro de leur web-série, Conatus, une série où les protagonistes sont invités à l’introspection tout en mettant leur corps à l’épreuve, Alex Rush, 29 ans, préparateur physique et grand amateur de philosophie, et Stéphane Charmoillaux, 31 ans, ingénieur, réalisateur et grand aventurier, ont choisi de gravir le plus haut sommet du Cantal et d’y construire… un igloo ! C’est dans cette habitation improvisée, construite comme deux gamins auraient fait un bonhomme de neige, que les deux philosophes ont ensuite décidé de dormir, tout en cherchant un sens à leur passage sur Terre.

La tête et les jambes

Car Conatus, nous explique Alexandre, « est avant tout une série sur le développement personnel. Nous proposons, sur fond de défis, de challenges (qui mettent nos capacités physiques et mentales à rudes épreuves) un contenu qui permettra à chacun de s’interroger sur ses propres limites, sur soi, ses valeurs, ses aspirations, sur sa conception du bonheur, etc. »

C’est vers le milieu de l’épisode qu’ils ont bâti l’igloo en question. Stéphane le trouve plus grand qu’il ne l’avait imaginé et se satisfait de pouvoir se maintenir debout à l’intérieur. D’ailleurs, le tournage étant entièrement réalisé à l’aide d’une caméra à 360°, l’internaute peut visiter la construction et se rendre compte de tout le « confort » dont disposent les deux garçons. C’est aussi à ce moment précis de l’épisode cantalien qu’Alexandre nous en dit plus sur le titre de la série : « Le Conatus, explique-t-il, c’est un concept qui a été pas mal abordé par Spinoza et en gros, c’est l’effort que fait chaque être vivant pour persévérer dans son être, donc pour progresser, s’améliorer (…) et dans ce concept-là, il y a quelque chose de très important, c’est de se connaître soi-même, de connaître tes limites, de savoir de quoi tu es capable… »

Les deux aventuriers, dont l'un est originaire de Mauriac (15), promettent de revenir tourner de nouveaux épisodes de cette web-série en Auvergne. 

Sur le même sujet

Suicide d'une employée mucinipale à Chambéry : la famille dénonce un harcèlement au travail

Les + Lus