Cantal : Un agent des services techniques de la ville de Saint-Flour a tenté de mettre fin à ses jours sur son lieu de travail

Publié le
Écrit par Cyrille Genet avec Pascale Félix

Le syndicat CGT des agents municipaux de la ville de Saint-Flour dans le Cantal dénonce une dégradation des relations entre le personnel et la direction des services techniques, allant jusqu’à une tentative de suicide sur le lieu de travail.

Dans un communiqué appuyant sa conférence de presse du 8 avril, le syndicat CGT des agents municipaux de la ville de Saint-Flour raconte les derniers évènements traduisant la tension qui existe entre les agents des services techniques et leur encadrement. Il fait état de la situation d’un agent qui "a appris en arrivant sur son lieu de travail lundi matin à 8h20, qu’il faisait l’objet d’une sanction disciplinaire et, que de ce fait, il n’était pas autorisé à prendre son service ". Décision qui aurait conduit le trentenaire "à tenter de mettre fin à ses jours sur son lieu de travail", avant d’être secouru par un collègue. Le jeune homme a été hospitalisé et ses jours ne sont plus en danger.  

Mais l’équipe est fortement choquée par ce dernier évènement. Pour le syndicat, l’ambiance de travail et le dialogue social se sont fortement dégradés depuis les élections municipales de mars 2020 et la réorganisation des services techniques accompagnée par la nomination d’un nouveau directeur et d’un adjoint. Les tensions se seraient multipliées à tel point qu’une section syndicale a été créée en 2021. Elle "dénonce des reproches réguliers, un sentiment de surveillance au lieu  d'une gestion d'équipe, des refus réguliers de congés, des modifications de roulement sans réel fondement....bref un management que l'on pourrait qualifier d'agressif".  

La tension serait montée jusqu’à un conseil de discipline "la sanction envisagée étant une mise à pied de 5 jours. Ce conseil de discipline a été présidé par un juge professionnel, qui s'est prononcé contre toutes sanctions à l'encontre de l'agent et a rajouté  ceci « prononcer une sanction disciplinaire à son encontre, ferait obstacle à ce que les parties renouent le dialogue nécessaire à l’instauration de relations de travail sereines au sein des services techniques de la commune de St Flour, cela suppose un effort d’apaisement de part et d’autre » affirme encore la CGT.  

C’est finalement une mise à pied de 3 jours qui a été annoncée à l’agent municipal lundi 4 avril avant qu’il ne tente de mettre fin à ses jours. Pour Ludovic Itier, secrétaire de l’antenne CGT Ville de Saint de Saint-Flour : « Cet agent qui a fait une tentative de suicide n’était pas le seul, plusieurs agents ont subi des sanctions en usant de méthodes discutables. L’agent qui a fait cette tentative de suicide a été celui qui a été le plus persécuté. Nous avons régulièrement donné l’alerte sur son état ». 

Contacté par France 3 Auvergne, le Maire de Saint-Flour Philippe Delort se dit "attristé par la situation" et indique "qu’il ne souhaite pas réagir, attendant les conclusions de l’enquête menée par la gendarmerie".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité