INSOLITE. Dans le Cantal, il fabrique des meubles en carton

Avoir des meubles en carton, est devenu tendance. Loïc Duhoux le sait et depuis six ans, il est artisan cartonniste à Murat, dans le Cantal. En France, on en compte moins d’une cinquantaine. Un savoir-faire atypique qui s’exporte à l’étranger. 
Avoir des meubles en carton, est devenu tendance. Loïc Duhoux le sait et depuis 12 ans, il est artisan cartonniste à Murat, dans le Cantal. En France, on en compte moins d’une cinquantaine. Un savoir-faire atypique qui s’exporte à l’étranger.
Avoir des meubles en carton, est devenu tendance. Loïc Duhoux le sait et depuis 12 ans, il est artisan cartonniste à Murat, dans le Cantal. En France, on en compte moins d’une cinquantaine. Un savoir-faire atypique qui s’exporte à l’étranger. © Laëtitia Théodore / France 3 Auvergne
L’atelier de Loïc Duhoux, à Murat, dans le Cantal, a tout d’une menuiserie. Pourtant la matière première qu’il travaille n’est pas du bois, mais du carton. « Du carton alvéolaire. C’est un carton spécial qui, comme son nom l’indique, est fait avec des alvéoles. Au plus l’alvéole sera petite, au plus la plaque sera résistante. Il est fabriqué à Saint-Flour, c’est local, donc toute la fabrication se fait dans un rayon de 25 km », explique l’artisan cartonniste. 
 

Du mobilier 100 % recyclable 

Depuis 12 ans, il travaille cette matière et la décline en aménagement de magasins, de stands, et parfois en mobilier pour les particuliers. Sa dernière création : un bureau pour travailler debout, 100 % recyclable, ultra léger et pourtant très résistant. « J’ai fait des tests, environ 40 km par plateau. Sur le plateau en dessous, on peut mettre une imprimante. Donc on peut mettre du poids dessus sans se poser de question comme n’importe quel bureau », ajoute Loïc Duhoux. 
   

Une dizaine d'artisans cartonnistes en France

Des meubles qui ont séduit la haute couture et le prêt-à-porter au point d’équiper certaines chaînes de magasins partout dans le monde. « Il y avait 810 meubles à fabriquer pour une marque de vêtements pour enfants. Tout se fabriquait peint et conditionné à l’unité. On a expédié ça sur un seul site qui a dispatché ce mobilier jusqu’en Chine », insiste l’artisan. 

Un savoir-faire qui se fait rare : en France, les artisans cartonnistes seraient moins d’une dizaine.  
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite artisanat économie écologie environnement