Coupe du Monde : Clément Noël vainqueur et Alexis Pinturault 3ème du slalom de Kitzbühel

Le jeune Français Clément Noël a signé au nez et à la barbe de Marcel Hirscher sa deuxième victoire consécutive en slalom de Coupe du monde sur les terres du maître autrichien, ce 26 janvier à Kitzbühel.

© H. NEUBAUER/AFP
Moins d'une semaine après Wengen (Suisse), Noël s'empare déjà de son 2e monument avec le slalom de Kitzbühel, le temple du ski alpin.

Il domine dans son antre le maître Marcel Hirscher, qui était 3e à Wengen et l'autre français Alexis Pinturault, de nouveau très régulier au top niveau.

"C'est beaucoup d'émotions, beaucoup de fierté. Kitzbühel est une des grandes classiques du circuit, une des plus belles, avec énormément de monde et une ambiance de fou", a apprécié Noël en conférence de presse.


Un "monstre de précocité"


Avec une 2e victoire à seulement 21 ans, 8 mois et 23 jours, Noël peut regarder droit dans les yeux ses deux camarades de podium du jour, eux-mêmes monstres de précocité.

Pinturault (27 ans) avait glané son deuxième succès quasi exactement au même moment (21 ans, 8 mois et 18 jours), quand Hirscher avait également remporté deux courses de Coupe du monde au même âge.

"C'est énorme, quasiment un rêve duquel je ne me réveille pas, s'enthousiasme auprès de la presse l'entraîneur de l'équipe de France Simone Deldio. Personne ne pouvait penser à l'évolution aussi rapide d'un jeune comme Clément Noël".
 


Ambiance survoltée



Après une première manche inhabituellement manquée par Hirscher (9e temps), où les Français ont su se placer (Noël 2e, Pinturault 3e, derrière le Suisse Ramon Zenhäusern), le 2e acte a tenu toutes ses promesses.

Le "chaudron" de Kitzbühel, dont l'aire d'arrivée paraît creusée, entourée de monticules noirs de monde, est entré en ébullition après le passage de Hirscher qui s'est emparé de la tête devant son éternel rival norvégien Henrik Kristoffersen, qui en a balancé son bâton de rage.

Mais Hirscher est tombé sur un os à la tête froide, Noël lui passant devant pour 29/100e avant que Zenhäusern ne manque sa 2e manche (6e au final).
 


Leader du ski français



Noël confirme son statut de leader du ski français. Toujours très détendu, le grand brun (1,91 m) au sourire timide a encore été imperméable à la pression.

"Clément est très intelligent, il réfléchit à énormément de choses, analyse son coéquipier Maxime Rizzo, sorti en première manche. Beaucoup de gens disent qu'il skie avec l'instinct sans réfléchir, alors que Clément peut réfléchir à mille trucs dans le tracé (...) C'est un grand rêveur mais sur terre."



Il reste cependant loin de Hirscher au classement du globe de slalom (2e à 175 points), l'Autrichien dominant toujours largement le classement général 445 points devant Kristoffersen.

"Aujourd'hui c'est un résultat meilleur qu'espéré après avoir terminé 9e de la première manche, gagner 80 points c'est parfait", s'est félicité Hirscher en conférence de presse.

Alors que les slalomeurs ont rendez-vous dès mardi à Schladming (Autriche), la vitesse reprend ses droits dimanche à Kitzbühel avec un super-G, deux jours après la victoire de l'Italien Dominik Paris sur la descente.

    
    
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ski sport