Cet article date de plus de 7 ans

A la découverte du torball, à Grenoble

D'origine allemande, ce jeu de balle a la particularité d'être ouvert aussi bien aux déficients visuels qu'aux voyants. Entre nous, la rubrique des belles initiatives, a mis le masque, le temps d'un entraînement.
Un ballon sonore qui file, des joueurs au regard masqué, dépliant soudain leur corps sur un tapis. Chaque mercredi après-midi, cet étrange ballet se joue à Grenoble dans le gymnase de l'école de Ferdinand Buisson. Il s'agit d'un match de torball ou "balle au but".

Cette discipline a été inventée en Allemagne après la guerre pour soigner et occuper les soldats blessés et aveugles. "Ce sport est particulièrement intéressant pour les joueurs malvoyants ou aveugles parce qu'ils peuvent jouer en toute autonomie et retrouver une certaine forme de liberté", explique Sylvain, l'entraîneur. Ils se retrouvent ainsi à égalité voire même favorisés par rapport à leurs partenaires voyants qui doivent apprendre à se construire de nouveaux repères.

Le torball fait des débuts en douceur à Grenoble mais le club envisage déjà de constituer une équipe féminine et une équipe masculine l'année prochaine pour passer au stade de la compétition.

Entre nous : à la découverte du Torball par France3Alpes


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
à l'antenne