• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Découvrez le prix de l’immobilier dans le Puy-de-Dôme, l’Allier, la Haute-Loire et le Cantal

Dans le marché de l'ancien, c’est à Clermont-Ferrand que le prix au m2 des maisons et appartements est le plus élevé des villes préfectures auvergnates. / © K. Tir / France 3 Auvergne
Dans le marché de l'ancien, c’est à Clermont-Ferrand que le prix au m2 des maisons et appartements est le plus élevé des villes préfectures auvergnates. / © K. Tir / France 3 Auvergne

Le baromètre 2018 de l’immobilier en Auvergne a été dévoilé, à Clermont-Ferrand, jeudi 14 mars, par la Chambre interdépartementale des notaires. Dans l’ancien, le Puy-de-Dôme représentait la moitié des ventes, l’Allier 23 %, la Haute-Loire 18% et le Cantal 11%.

Par K.T. avec communiqué

Selon la Chambre interdépartementale d’Auvergne, en 2018, 960 000 ventes immobilières ont été conclues en France. En Auvergne, ce sont 31 218 transactions qui ont été enregistrées pour le secteur de l’ancien, soit une hausse de 1% du marché. La moitié des ventes a été réalisée dans le Puy-de-Dôme, devant l’Allier (23%), la Haute-Loire (18%) et le Cantal (11%).

Le marché immobilier dans le Puy-de-Dôme


En Auvergne, c’est dans le Puy-de-Dôme que le marché est le plus attractif. Le prix médian de vente d’une maison est de 155 000 euros, pour un 5 pièces. Pour les appartements, le prix médian de vente est de 1 740 euros/m2, avec un tiers des ventes qui portent sur un 3 pièces. Dans le Puy-de-Dôme, les prix ont progressé de 2,3% sur un an, selon la Chambre interdépartementale des notaires d’Auvergne.

C’est à Clermont-Ferrand que le prix au m2 est le plus élevé des villes préfectures auvergnates. Pour les maisons anciennes, le prix médian est de 1 860 euros/m2 avec un prix haut de 2 230 euros/m2 et un prix bas de 1 560 euros/m2. Pour les appartements anciens, le prix médian est de 1 710 euros/m2 avec un prix haut de 2 020 euros/m2 et un prix bas de 1 350 euros/m2.

 

Le marché immobilier dans l’Allier



Dans l’Allier, Pour acheter une maison de 4 pièces (27,9% des ventes), il faut débourser 95 000 euros. Du côté des appartements, le prix est de 990 euros/m2. Ce sont les 3 pièces qui ont enregistrés le plus de demandes, soit 39,4% des ventes. Sur un an, dans ce département, les prix du marché sont en recul de -1,2% pour les maisons et de -4,6% pour les appartements.

A Moulins, le prix médian des maisons anciennes est de 1 100 euros/m2. Avec un prix haut à 1 340 euros/m2 et un prix bas à 920 euros /m2. Le prix médian pour les appartements anciens est de 1 190 euros/m2 avec un prix haut de 1 510 euros/m2 et un prix bas de 890 euros/m2.
 

Le marché de l’immobilier en Haute-Loire



En Haute-Loire, il faut compter 115 600 euros pour une maison de 6 pièces et plus. Un appartement de 3 pièces se négocie généralement autour de 1 040 euros/m2. Sur un an, les prix du marché sont en recul de -3,8% pour les maisons et -4,5% pour les appartements.

Au Puy-en-Velay, pour acquérir une maison ancienne, le prix médian est de 1 360 euros/m2 avec un prix haut de 1 700 euros/m2 et un prix bas de 980 euros/m2. Pour un appartement ancien, le prix médian est de 1 040 euros/m2 avec un prix haut de 1 350 euros et un prix bas de 870 euros/m2.
 

Le marché de l’immobilier dans le Cantal



Pour une maison de 4 pièces, le prix est d’environ 78 000 euros alors qu’un appartement de 4 pièces se négocie autour de 1 190 euros/m2. Sur un an, le prix des maisons est en recul de -13,3% contrairement à celui des appartements qui en hausse de 16,2%.

A Aurillac , le prix médian pour une maison ancienne est de 1000 euros/m2, avec un prix haut de 1 190 euros /m2 et un prix bas de 750 euros/m2. Pour les appartements anciens, le prix médian est de 1 130 euros/m2 avec un prix haut de 1 330 euros/m2 et un prix bas de 810 euros/m2.

Selon la Chambre interdépartementale des notaires, dans les départements d’Auvergne, le taux de crédit bancaire pour accéder à la propriété reste « très favorable », estimé à 1,49% en moyenne.
 

Sur le même sujet

Eugène Christophe parle de la naissance du maillot jaune

Les + Lus