En direct Affaire Fiona

Affaire Fiona. Procès en appel du couple Bourgeon/Makhlouf - relire notre direct de la 3ème journée (mercredi 31 janvier)

Après un premier procès en appel qui avait tourné au fiasco à l'automne, Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf ont de nouveau rendez-vous devant la cour d'assises de Haute-Loire, au Puy-en-Velay, à partir du lundi 29 janvier. Ils sont jugés pour la mort de Fiona, en mai 2013. En première instance, la mère de la fillette (5 ans au moment de sa disparition) avait été condamnée à 5 ans de prison pour avoir menti pendant des mois en parlant d'un enlèvement de l'enfant. Berkane Makhlouf, son ex-compagnon, avait écopé de 20 ans de réclusion pour avoir porté des coups fatals à Fiona. Le verdict est attendu pour le 9 février.

11:04

LES DERNIÈRES INFOS - Mis à jour le 31/01/2018 à 23:14

    Suspension d'audience. Fin de la 3e journée.

    Les débats sont suspendus jusqu'à demain matin, 9h. Merci d'avoir suivi ce direct!

    Me Khanifar peut finalement poser calmement sa question. A l'issue de la réponse, Laurie est remerciée et la séance est supendue.

    La témoin mise en cause par la défense

    Me Schott est très virulent à l'égard du témoin : "Nous sommes bien content que vous soyez venue pour raconter si peu de choses madame, et nous espérons pour vous que vous serez citée dans bon nombre de gazettes!"
    - N'insultez pas madame s'il vous plaît!" hurle Me Grimaud.
    Ambiance électrique dans la salle. La défense hurle, les parties civiles aussi. Même Cécile Bourgeon qui tente de prendre le micro se ravise.

    La parole à la défense

    - Me Renaud Portejoie : Merci madame pour votre courage. Ca fait deux heures qui vous êtes ici, vous devez être fatiguée.
    - Laurie : Non, franchement ça va! Mais merci. [rires dans l'assistance]
    - Me Renaud Portejoie : Votre témoignage était présenté, toute la semaine dans la presse, comme étant celui qui allait faire basculer le procès. (...) Permettez-moi de vous dire que tout ce que vous faites, c'est de remettre en cause le viol qu'a subi Mme Bourgeon (...)  ors de votre déposition aux enquêteurs"
    [Me Schott lit la déposition, dans laquelle Laurie a déclaré qu'étant donné que Cécile Bourgeon avait changé des détails dans son récit du viol à son amie, elle"pouvait raconter des histoires, notamment son viol"]
    Laurie : Mes mots ont été transformés. Vous jouez sur le mot "histoire".

    Un échange de SMS bienveillant

    Me Grimaud lit une échange de SMS entre Laurie et Cécile Bourgeon. La témoin a régulièrement pris des nouvelles de Cécile Bourgeon pendant sa grossesse (elle était alors enceinte du fils de B. Makhlouf) et la disparition de Fiona. Des messages pour la rassurer.

    Cécile Bourgeon intervient

    L'accusée répète qu'elle est fatiguée. Défendue par ses avocats, elle refuse de répondre aux questions de Me Grimaud. "Voilà, la défense a obtenu ce qu'elle voulait puisqu'il est à présent impossible de questionner l'accusée. Ca devient dur de travailler dans cette cours, M. le président."

    Laurie s'est présentée à Me Grimaud en octobre

    La défense râle : le témoignage est à charge contre les deux accusés. Interrogée par Me Grimaud (qui est l'avocate qui l'a citée à comparaître), Laurie explique qu'elle est venue la voir de son initiative alors qu'elle suivait le procès en appel au Puy-en-Velay lors de la première session, en octobre 2017.

    "Je ne connais plus cette personne"

    "Cette personne a pu me mentir, mentir aux policiers... Cette personne qui se tient derrière moi, je ne la connais plus. Je ne sais pas ce qu'elle est capable de faire!"

    Laurie n'a jamais vu Cécile bourgeon frapper sa fille

    "Cécile, elle a un côté dur, un côté fragile. C'est une femme-enfant. Elle a un côté hyper fort, mais elle a besoin de protection," décrit Laurie.

    Laurie n'a jamais vu Cécile Bourgeon droguée

    En 15 ans d'amitié, Laurie affirme qu'elle n'a jamais vu Cécile "cachetonnée". "Cette allocution, cette façon de parler, je n'ai jamais vu cette femme dans cet état en quinze ans," déclare celle qui fut présente dans le public au Puy-en-Velay en octobre dernier. "Dès qu'elle s'est mise avec ce garçon [B. Makhlouf], elle a complètement changé !" Elle mentionne un épisode où Cécile lui montre une photo de Fiona devant un pied de cannabis.

    La disparition de Fiona, par Laurie

    Laurie a appris la disparition de Fiona via les médias. Elle a tenté d'appeler Cécile Bourgeon, qui ne répondait pas. Lorsqu'elle a eu de ses nouvelles, l'accusée lui a dit qu'elle ne voulait pas la voir. "C'était trop dur pour elle car, à chaque fois que je voyais Cécile, on était avec Fiona. Elle me disait que me voir allait lui rappeler Fiona." Elle commence à chercher ses mots : "J'y ai cru jusqu'au dernier moment. Je travaille dans la com', j'ai dis à Cécile qu'il fallait relayer la photo de Fiona sur Facebook. Des médias m'ont demandé de témoigner aussi. Cécile m'a dit non, qu'il ne fallait pas pour la photo, qu'il ne fallait pas pour les interviews. Lorsque j'ai vu Cécile et M. Makhlouf à Perpignan, arrêtés... Je me suis mise à recoller tout, bout à bout... Des petits bouts de phrases qui auraient dû me mettre la puce à l'oreille..."

    La visite chez les Bourgeon-Makhlouf

    Laurie relate sa première visite chez les Bourgeon-Makhlouf. Elle profite d'un stage à Clermont-Ferrand pour proposer à Cécile Bourgeon de la revoir : celle-ci l'invite chez elle. L'appartement est plongé dans l'obscurité, Laurie est accueillie par Fiona et sa soeur. Berkane Maklouf est couché. Lorsqu'elle repart, elle croise Makhlouf, qui s'excuse.

    Laurie commence son récit.

    Elle a connu Cécile Bourgeon avec Nicolas Chafoulais puis Berkane Makhlouf.

    Laurie fait son entrée dans la salle d'audience

    Convoquée par les soins de Me Grimaud, c'est la première fois qu'elle est entendue par la cour. 

    Le conseil de Cécile Bourgeon tente de justifier l'absence de souvenirs de sa cliente

    - "Tout à l'heure, ma consoeur vous a demandé où était Fiona, et c'était une question judicieuce. Mais vous avez répondu que vous ne saviez pas. Vous avez même demandé à ce qu'un magnétiseur viennent vous voir - ce qui ne vous a pas été accordé - pour vous aider à vous souvenir d'où se trouve le corps de Fiona, c'est bien ça?"
    - Oui, c'est ça."

    Me Renaud Portejoie prend le relais

    "Il est un peu tard [pour ma cliente]," commence-t-il. Le conseil de Mme Bourgeon lui parle de son viol. "En fait, comme vous aviez menti pour Fiona, on ne vous donne pas le droit d'avoir été victime d'un viol? C'est ce que vous ressentez?"

    L'étymologie du prénom Fiona

    Me Schott prend le relais de Me Khanifar et lui demande la signification du prénom Fiona, choisi par Cécile Bourgeon. Il veut dire "lumière" en gaélique.

    Me Khanifar tente de questionner Cécile Bourgeon

    - Est-ce que ça influençait Fiona, l'agression dont vous avez été victime ?
    - Bah oui, ça réjouit jamais une petite fille de voir sa mère pleurer, tout ça...
    - C'est important de le dire : on est au troisième procès et je découvre cela.

    Me Khanifar souhaite tout de même poser ses questions. Il dit avoir supprimé quelques questions pour écourter la séance. "Non, j'en peux plus, je suis fatiguée." Le président intervient : "On sait que vous êtes contrariée parce que le format de la salle ne vous a pas permis de fumer pendant la pause... mais tentez de répondre s'il vous plaît".

  • Afficher les messages précédents

Le reste de l'actualité