• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Disparitions de Robert Maldera et Faicel Yessaad: la Justice penche pour des “homicides volontaires”

Robert Maldera et Faicel Yessaad / © DR
Robert Maldera et Faicel Yessaad / © DR

Ce sont des informations judiciaires pour "homicide volontaire" que le parquet de Grenoble a finalement ouvert après les disparitions mystérieuses de Robert Maldera et de son ami Faicel Yessaad, à 15 mois d'intervalle. 

Par Franck Grassaud avec AFP

Robert Maldera, 55 ans, figure du "milieu" italo-grenoblois, qui a disparu le 26 septembre dernier, et Faicel Yessaad, 50 ans, disparu en juillet 2014, font donc désormais l'objet d'une enquête pour "homicides volontaires". Le parquet a confié le dossier aux mêmes magistrats instructeurs. La PJ de Lyon étant chargée de la disparition de Robert Maldera et la Section de Recherches de la gendarmerie de Grenoble du cas de Faicel Yessaad. 

Parlant de Robert Maldera, Jean-Yves Coquillat, procureur de la République à Grenoble, estime: "On a de bonnes raisons de penser qu'il a été tué." Pour l'heure, sa famille n'a pas porté plainte. 

"Il pazzo" était considéré dans les années 80-90 comme un des membres importants du milieu italo-grenoblois qui a longtemps régné en maître sur la ville, selon un magistrat de l'époque. Mais il n'avait plus défrayé la chronique depuis dix ans. 

Ces deux disparitions n'ont a priori "aucun lien" avec les récents règlements de compte de l'agglomération grenobloise, selon le procureur, qui souligne que les modes opératoires étaient "totalement différents". Aucune piste n'est privilégiée à l'heure actuelle.

A lire aussi

Sur le même sujet

Trafic autoroutier sur l'A7 : les informations circulent ! 

Les + Lus