Drôme et Ardèche : du glyphosate présent dans les urines testées d'une vingtaine de volontaires

Le 29 janvier, des volontaires de Drôme et Ardèche ont effectué des prélèvements d'urine dans le cadre de la campagne glyphosate. Des résultats sans appel : tous les volontaires testés présentaient du glyphosate dans leurs urines. Les relevés effectués par un collectif pour prouver l'empoisonnement.

Le 29 janvier dernier des particuliers, des habitants de le Drôme, ont fait un test d'urine pour déterminer si du glyphosate était présent dans leur organisme. Les prélèvements ont été faits à Laveyron, auprès de 24 volontaires, dans le cadre de la campagne Glyphosate.

Des tests urinaires positifs


Les échantillons d'urine ont ensuite été transmis à un laboratoire allemand. Et les résultats sont formels selon l'association qui coordonne ces dépistages: tous les échantillons testés contiennent du glyphosate. Avec des taux variables, mais tous largement supérieurs à 0.1 nanogramme par litre, soit la norme acceptée pour l'eau potable.

Parmi les volontaires, Guy Perret, un paysan à la retraite. Ce dernier avait envie de savoir mais n'est pas surpris par ces résultats... Pourtant, il est globalement attentif à la qualité de son alimentation. Il avance une hypothèse : "Je pense que le glyphosate utilisé il y a longtemps est encore présent dans les sols." Son objectif :"il faut arriver à faire reculer l'utilisation de ses produits".

Même résultat positif au glyphosate pour Olivier Crenn, un maraîcher bio installé à Saint Vallier. Il est le coordinateur local pour l'association à l'origine de la campagne de prélèvement. Les résultats détaillés de cette première salve d'analyses seront présentés publiquement le 25 février prochain. Pour l'instant, 400 dépistages ont été réalisés au plan national. Ils devraient se multiplier dans les mois qui viennent...

L'objectif de ces dépistages: permettre de lancer une action en justice. Une action contre l'Etat ou Monsanto ? Le représentant de l'association Demain Verte évoque plutôt une action ciblée :  "On attaquera les personnes en poste lors de la signature des dernières autorisations de mise sur le marché du glyphosate en Europe. Elles datent de 2017."
 
Reportage à Saint-Vallier (Drôme) Intervenants : Guy Perret / Olivier Crenn, Président association Demain Verte ©France 3 RA