Chutes de neige et coupure d'électricité : Enedis promet de rétablir le courant vendredi pour les 1000 derniers foyers

© Thierry Swiderski, France 3 Rhône-Alpes
© Thierry Swiderski, France 3 Rhône-Alpes

Vendredi 22 novembre, la situation demeure tendue dans la Drôme et une petite partie de l'Ardèche où un millier de foyers restent toujours privés d'électricité depuis les importantes chutes de neige du 14 novembre. Enedis, le distributeur, promet un rétablissement total avant la fin de la journée.

Par AFP/CC

Sous pression, le distributeur public d'électricité Enedis promet un retour à la normale dans les derniers secteurs sinistrés d'ici à vendredi 22 novembre au soir. Jeudi soir, il restait moins de 1.000 foyers toujours privés d'électricité une semaine après les fortes chutes de neige en Rhône-Alpes.
 

Des groupes électrogènes puissants


Quelque 2.000 agents sont toujours mobilisés, aidés d'autres corps de métiers et notamment de techniciens EDF de la centrale nucléaire du Tricastin, spécialistes du branchement et de l'entretien de groupes électrogènes. Car dans certains endroits très lourdement touchés, la réalimentation est notamment rendue possible par l'installation de générateurs portables puissants.
    
Vendredi, dans la matinée, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a mis la pression sur le distributeur estimant qu'il devrait "faire un geste financier à l'attention de ceux qui ont attendu plus d'une semaine pour être rétablies en électricité". Le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, a demandé la même chose, et annoncé par ailleurs le déblocage d'une aide d'urgence de 10 millions d'euros pour Drôme-Ardèche afin de soutenir les entreprises ou agriculteurs touchés et de replanter des arbres.

Des vols de fioul et de matériel signalés


Interrogée sur ce volet, Enedis ne souhaitait pas réagir dans l'immédiat, se bornant à rappeler que des indemnisations automatiques sont déjà en place pour toute coupure de courant supérieure à 5 heures. 

Sur le terrain, le déploiement de groupes électrogène un peu partout depuis les chutes de neige du 14 novembre s'est accompagné d'une vingtaine de vols de fioul, rapporte encore le préfet de la Drôme. Des comportements "moralement inadmissibles" dans ce moment de crise, estiment les autorités.
 

Sur le même sujet

Les + Lus