Débordé par le Covid-19, un maire de la Drôme ferme ses écoles

Publié le Mis à jour le
Écrit par Franck Grassaud
Une école de Montoison dans la Drôme.
Une école de Montoison dans la Drôme. © Académie de Grenoble

Par arrêté municipal, le maire de Montoison a décidé de fermer les deux écoles de sa commune. Explosion des cas positifs, manque d'enseignants et de personnel, absence de masques FFP2... ses justifications sont multiples.

"Nous sommes au regret de devoir fermer nos deux écoles, en accord avec les enseignants, pour une semaine, à compter de ce soir après la garderie et jusqu'à mercredi prochain inclus", voilà ce qu'affiche le site internet de la commune de Montoison, ce mardi 11 janvier. 

Le maire, Jean-Marc Bouvier, publie même son arrêté en annexe, afin d'appuyer son choix. 

"Le nombre de cas positifs et d'atteintes cliniques, affecte sérieusement les possibilités de continuité pédagogique et d'encadrement (...) En l'absence de personnels de remplacement annoncés par l'académie, face à la difficulté de faire réaliser les tests de diagnostics dans des conditions et des délais raisonnables, en l'absence de la fourniture de masques FFP2 et d'approvisionnement en masques enfants, il serait irresponsable d'accompagner simplement la dégradation de la situation."

Outre le contexte, on sent de l'exaspération dans l'argumentaire de l'élu qui, comme beaucoup de maires, a l'impression de porter une crise à bout de bras. 

Et de conclure : "Croyez bien qu'enseignants, personnels et élus restent déterminés face aux circonstances mais ne souhaitent pas choisir l'attitude du déni qui n'est jamais une solution, mais un problème en soi."

Un service minimum sera juste assuré pour les enfants de soignants, de pompiers, policiers et gendarmes. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.