• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Orages du 15 juin: les dégâts en Auvergne Rhône-Alpes pourraient s'élever à 100 millions d'euros selon L.Wauquiez

En moins de 15 minutes, la grêle a détruit des centaines d'hectares de cultures agricoles dans la Drôme. / © France 3 RA /Damien Grousson
En moins de 15 minutes, la grêle a détruit des centaines d'hectares de cultures agricoles dans la Drôme. / © France 3 RA /Damien Grousson

Le 15 juin, les orages et la grêle s'abattaient sur la région causant de lourdes pertes dans les vergers et les vignes de la région. Les conséquences de ce violent épisode météo vont coûter cher. Le président d'Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez s'attend à "plus de 100 millions de dégâts".

Par Dolores Mazzola

Jeudi 27 juin, un peu moins de deux semaines après le violent épisode orageux qui a frappé la région Auvergne Rhône-Alpes, le président LR de la région, Laurent Wauquiez a déclaré devant la presse s'attendre à "plus de 100 millions de dégâts". La grêle avait notamment fait des dégâts dans les vergers drômois, ardéchois et isérois. Les dégâts urbains ont également été importants, notamment à Romans/Isère. La viticulture en Savoie n'avait pas non plus été épargnée. 


Une aide de 6 millions d'euros pour les agriculteurs sinistrés


"Nous n'avons pas encore les chiffres mais je m'attends à des chiffres de plus de 100 millions d'euros de dégâts sur la région", a-t-il dit au cours d'une conférence de presse, peu avant que l'assemblée régionale se prononce sur un plan d'urgence de 6 millions d'euros destinés aux agriculteurs sinistrés par les intempéries, dont un million d'euros iront à la viticulture. Cette aide régionale de 6 millions d'euros a été votée à l'unanimité. 
Selon Laurent Wauquiez, "8.000 à 10.000 agriculteurs ont perdu énormément" lors de cet épisode météorologique.


Le 15 juin dernier, des orages aussi violents que brefs, accompagnés de grêle et de fortes bourrasques, ont touché jusqu'à neuf départements dans la région.

Les secteurs agricoles les plus affectés ont été l'arboriculture (noix, abricots, cerises ou pêches) en Isère, dans la Drôme et en Ardèche principalement. La viticulture a également été touchée, notamment en Isère et dans la Drôme mais aussi en Savoie. Enfin, les exploitations céréalières et fourragères de la Loire, l'Isère et la Drôme ont également été frappées.


L'appel du président de région au Ministre de l'Agriculture


Le président de la région a adressé un "appel pressant" au ministre de l'Agriculture pour la tenue d'une "réunion commune avec les collectivités partenaires" afin d'"additionner les forces".
"Il y a une forte attente du milieu agricole, on n'a pas le droit de les décevoir", a-t-il ajouté.
La Région souhaite notamment aider les arboriculteurs à investir dans les systèmes de protection contre la grêle comme les filets et créer un système régional assuranciel pour améliorer l'accès des agriculteurs aux assurances.

Le 22 juin dernier, ce sont vingt-cinq communes des départements de l'Ain, de l'Ardèche, de la Drôme, de l'Isère et de la Haute-Savoie ont été reconnues en état de "catastrophe naturelle".
 

 
Une aide de 6 millions d'euros pour les agriculteurs sinistrés

A lire aussi

Sur le même sujet

Les drôles de concours des Olympiades de la Force paysanne à Succieu

Les + Lus