• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Valence : les lycéens manifestent pour sauver le climat

© S. Cozzolino / France 3 Rhône-Alpes
© S. Cozzolino / France 3 Rhône-Alpes

Le mercredi, c'est permis : un groupe de lycéens de Valence a pris l'habitude, une fois par semaine, de manifester à l'extérieur de leur établissement, pour une politique environnementale plus musclée et plus efficace.

Par Renaud Gardette

Ils ont le soutien de leur professeur d'histoire-géo : une trentaine de lycéens manifestent chaque mercredi à l'extérieur du lycée Camille-Vernet, à l'heure de la récréation pour ne pas déranger les cours, avec des brassards verts sur la tête ou sur le bras, et en distribuant des tracts où sont écrits quelques conseils pour réduire son empreinte carbone, comme privilégier le vélo ou encore manger moins de viande.

"C'est en se battant tous ensemble pour une cause qu'on peut changer les choses. Même si c'est des petites choses, que tout le monde peut faire, ça peut avoir un gros impact si tout le monde si tout le monde s'y met" nous a affirmé un jeune lycéen manifestant, son bandeau bien acroché sur la tête.

Pour l'instant, ce lycée est le seul de Valence à participer à ce genre d'opération. Mais les jeunes militants multiplient les contacts pour que la mobilisation prenne également dans d'autres établissements. 

Le reportage de Sylvie Cozzolino, avec Thierry Swiderski et Stéphanie Bouix:
 
La mobilisation des lycéens de Valence pour sauver le climat
Avec : Thimothée Delabroy et Antonia Torinesi, lycéens; et Frédéric Darnaud, professeur d'histoire et géographie. - France 3 Rhône-Alpes


Les jeunes manifestants voulaient surtout aller vite dans cette mobilisation, pour exiger une politique climatique et environnementale à la hauteur de l'enjeu du changement climatique.  

Ce genre de manifestations de la jeunesse a été lancé par la jeune Suédoise Greta Thunberg, qui a lancé un appel à la grève mondiale le vendredi 15 mars : les lycéens de Valence se mobiliseront à nouveau ce jour-là.

Pour une autre élève de terminale : "Ca a été facile de convaincre tout le monde. On a tous une conscience écologique. L'élan est là, et l'envie de s'engager est là, donc ça fait plaisir. On va continuer jusqu'à la fin de l'année."  
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview du Général Pierre-Joseph Givre, commandant de la 27e BIM

Les + Lus