Vendanges : on recrute dans les vignes du Diois mais les candidats ne se bousculent pas

Pénurie de main d'oeuvre à l'approche des vendanges. Les viticulteurs du Diois cherchent encore des bras. La session de recrutement organisée par Pôle Emploi a attiré peu de volontaires. 

© France tv
Les viticulteurs du Diois vont-ils trouver assez de main d'oeuvre pour les vendanges 2019 ? La question se pose alors que la date du début de la récolte est fixée : la récolte débute dans deux semaines et le millésime de cette année s'annonce très bon. Mais cette année, la traditionnelle session de recrutement organisée par Pôle Emploi à Crest n'a pas attiré grand monde. Une pénurie de bras qui ne s'explique pas seulement par la pénibilité de la tâche. Ainsi, difficile pour les étudiants de postuler, la rentrée universitaire s'effectuant plus tôt.

La main d'oeuvre se raréfie notamment aussi à cause d'un travail payé au smic et des dificultés de logement dans le secteur. Enfin, les viticulteurs du Diois doivent aussi faire face au changement climatique qui modifie le calendrier des récoltes. Conséquence de cette pénurie de main d'oeuvre : l'alternative de la mécanisation commence à faire son chemin dans le Diois. Un quart de la récolte de l'appellation est déjà assurée par des machines.
 
durée de la vidéo: 01 min 58
Vendanges : on recrute dans le Diois mais les candidats ne se bousculent pas ©France 3 RA
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viticulture agriculture économie