• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Elan de solidarité à Rive-de-Gier : des policiers font un don de RTT à un collègue

© France 3 RA
© France 3 RA

Olivier, le papa de Killian, va pouvoir rester auprès de lui après une opération qui avoir lieu en décembre. Les collègues de ce policier de Rive-de-Gier lui ont fait don de 17 jours de RTT. Un élan de solidarité rendu possible grâce à la Loi Mathis, élargie aux fonctionnaires en mai dernier.

Par dm

Olivier Cressens est policier à Rive-de-Gier. Il est aussi le papa de Killian. Le jeune garçon doit subir une lourde opération mi-décembre. Il sera hospitalisé pendant six semaines. Une épreuve pour la famille. Kilian souffre du syndrome d'Angelman, une maladie neurologique. Pour lui permettre de s'occuper de son fils durant sa convalescence, les collègues d'Olivier lui ont donné une partie de leurs RTT et de leurs congés. Des dons de jours venus de collègues de toute la Loire. Au total, le père de famille va pouvoir disposer de 17 jours. Ces jours lui permettront de s'absenter, dans un premier temps, jusqu'à fin décembre. La mère de Killian, également fonctionnaire de police, va aussi bénéficier de cet élan de générosité. 

Depuis mai dernier, un décret permet aussi aux fonctionnaires de profiter de ces dons de congés. Jusque-là, la mesure était réservée aux salariés. A l'origine de cette possibilité de faire un don de RTT et de jours de congés à un collègue dont l'enfant est malade : la loi Mathys, impulsée par les employés Badoit, à Saint-Galmier.

Elan de solidarité à Rive-de-Gier : des policiers font un don de RTT à un collègue
Olivier va pouvoir être auprès de son fils durant sa convalescence... Edition locale de la Loire - 30/11/15 - France 3 RA

 

Emu par l'histoire de Killian, un groupement d'entreprises stéphanoises a également décidé de faire preuve de générosité. Ce groupement va offrir à la famille les travaux d'aménagements de leur maison du Pilat. Un cadeau de plusieurs dizaines de milliers d'euros.

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview Colonelle Guillaume

Les + Lus