Cet article date de plus de 3 ans

Eleanor : une tempête aux conséquences exceptionnelles

La tempête Eleanor, qui a fait ce jeudi 4 janvier 2018 un second mort en Isère, laisse dans son sillage des villages inondés, des skieurs bloqués avec un risque d'avalanches maximal dans les Alpes et des incendies exceptionnels pour la saison en Corse.
Crêts-en-Belledonne (Isère) où une nonagénaire a perdu la vie ce jeudi 4 janvier 2018 dans sa maison inondée.
Crêts-en-Belledonne (Isère) où une nonagénaire a perdu la vie ce jeudi 4 janvier 2018 dans sa maison inondée. © Aurore Trespeux
La tempête Eleanor, qui a fait jeudi un second mort, laisse dans son sillage des villages inondés, des skieurs bloqués avec un risque d'avalanches maximal dans les Alpes et des incendies exceptionnels pour la saison en Corse.

Le vent ne souffle plus mais l'eau et la neige perturbent encore une dizaine de départements. En Isère, à Crêts-en-Belledonne, une nonagénaire est décédée d'une crise cardiaque dans sa maison inondée par une coulée de boue et d'eau. Le drame s'est produit le long d'une route départementale où la circulation est actuellement coupée, comme sur d'autres axes locaux, en raison des précipitations et d'éboulements.


Les pluies de la tempête ont conduit Météo-France, dans son dernier bulletin, à maintenir l'Isère en alerte inondation, avec les Hautes-Alpes, la Savoie et la Haute-Savoie, le Doubs, le Jura, le Territoire-de-Belfort et la Haute-Saône mais aussi, plus au nord, la Seine-Maritime, le Pas-de-Calais et la Somme.

Des crues sont à craindre en Gironde, Seine-Maritime, dans l'Eure et en Franche-Comté.

"L'intensité des pluies et la fonte de la neige engendrent un risque d'inondation par des ruisseaux qui débordent, des petites coulées de boue ou de pierres", explique la prévisionniste Cécile Coléou.

Tempête Eleanor : chaussées inondées dans le Grésivaudan
Tempête Eleanor : chaussées inondées dans le Grésivaudan © Jérôme Ducrot

Dans les Alpes du nord, le risque d'avalanches est fort à maximal par endroits alors que les stations de ski sont bondées pour les vacances scolaires. Météo-France met en garde face aux "gros volumes" de neige qui "pourraient atteindre des routes, voire des habitations exposées"

Cette situation résulte de la conjonction de trois événements: chutes de neige abondantes et soudaines, vents très violents qui ont accumulé la neige en haute altitude et, enfin, un redoux qui a amené des pluies très importantes, jusqu'à 2.300 mètres, ce qui a alourdi le manteau neigeux.

De nombreux domaines skiables sont en conséquence fermés ou ouverts juste sur le bas. Mercredi, un skieur de 21 ans avait été tué par la chute d'un sapin sur une piste de la station haut-savoyarde de Morillon.

"Intensité exceptionnelle"

En montagne, beaucoup d'axes routiers sont coupés par l'eau, des coulées de boue ou de neige. Des villages sont même totalement isolés comme à Bouchet-Montcharvin en Haute-Savoie, selon la préfecture.

En Savoie, les accès à Tignes-Val d'Isère sont perturbés. A Val Thorens, l'axe menant à la vallée a été rouvert à la mi-journée.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo intempéries avalanche montagne inondations