• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Elections Européennes 2019 : en Haute-Savoie, la droite doublement battue par LREM et Europe-Ecologie

Photo d'illustration / © Dylan Meiffret - Maxppp
Photo d'illustration / © Dylan Meiffret - Maxppp

C'est un bastion historique qui est tombé pour la droite. Alors qu'elle dominait la vie politique de Haute-Savoie depuis des décennies, la voici battue. Par LREM. Mais aussi par EELV. De quoi pimenter la campagne des municipales de 2020.

Par France 3 Alpes

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : la Haute-Savoie n'a pas cédé à la vague "Rassemblement national". Ici, la liste emmenée par Jordan Bardella ne termine qu'à la troisième place, avec 18,09% des voix, derrière celle d'Europe-Ecologie (18,13%) et, surtout, loin derrière celle de la République en Marche (25,32%). 

La Haute-Savoie tourne la page de décennies entières durant lesquelles la droite (RPR puis UMP et LR) a dominé la vie politique locale. Ici, la liste des Républicains fait certes légérement mieux qu'à l'échelle nationale avec 10,56% mais elle est extrêmement loin de ses scores habituels dans le département. 

Alors qu'en déduire? Sans doute que la Haute-Savoie confirme un ancrage ancien et marqué au centre-droit et ne se reconnaît pas, où plus, dans la ligne dure défendue par Laurent Wauquiez qui perd là l'un des plus gros bastions de sa famille politique. Sans doute aussi qu'après les législatives de 2017, qui avaient vu l'élection de 4 députés en Marche sur les 6 que compte le département, la volonté de renouvellement est forte dans un territoire dominé et dirigé depuis longtemps par les mêmes visages. 

Mais la principale explication se trouve sans doute ailleurs : dans la prise de conscience écologique qui gagne la Haute-Savoie, confrontée depuis longtemps à de sérieux problèmes de pollution. Europe-Ecologie réalise ici un score historiquement haut, surtout pour un parti marqué à gauche. Un score très élevé, par exemple, à Chamonix, en plein coeur de la vallée de l'Arve, avec près de 21% des voix. Même constat à Annecy où EELV totalise plus de 19% des suffrages. 

De quoi aiguiser les appétits et rebattre certaines cartes à l'approche des Municipales de mars 2020. Dans la quasi-totalité des grandes villes du département, les sortants de droite sont désormais virtuellement en danger et ne pourront plus compter que sur leur implantation et un sursaut de participation pour résister. Ainsi, LREM l'emporte très nettement à Annecy (29,11%), à Chamonix (30,97%) mais aussi à Doussard ou à Evian. Dans ces villes, la campagne à venir s'annonce donc intense et disputée. 

Le Rassemblement national, lui, se contente de demeurer fort en basse vallée de l'Arve. C'est une tradition. Il arrive ainsi en tête à Cluses, à Bonneville et Scionzier. Il l'emporte aussi, et c'est plus surprenant, à Faverges où l'effondrement de la droite lui profite sans doute. Mais dans aucune de ces communes les écarts semblent suffisants pour envisager, à l'issue de ces Européennes, des succès en mars 2020.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

 Le 12/13 Rhône-Alpes recevait ce mercredi midi Gaëtan Muller. 

Les + Lus