Cet article date de plus de 7 ans

Les élèves du collège d'Heyrieux évacués après une alerte à la bombe passée par facebook

Les temps changent, même les alertes à la bombe passent par les réseaux sociaux. Voyant cela, les élèves du collège Jacques Prévert d'Heyrieux ont averti leur principal qui a donné l'ordre d'évacuer. 
© Google street view
Ce vendredi 13 septembre, entre midi et deux, des messages ont commencé à circuler sur Facebook. Ils menaçaient le collège Jacques Prévert d'Heyrieux d'un carnage.

Ni une ni deux, des élèves ont prévenu le chef d'établissement. Cette dernière a fait remonter l'info à sa hiérarchie et, finalement, la préfecture de l'Isère a décidé de faire évacuer près de 700 élèves et de les mettre à l'abri dans un gymnase voisin. Une brigade cynophile a ensuite inspecté les lieux, sans rien trouver. Les élèves ont pu regagner leur domicile avant la fin officielle des cours, laissant leurs affaires dans les classes. 

L'enquête, confiée à la brigade de recherches de Vienne a remonté l'adresse IP du message. Il serait parti d'une maison où vivrait un élève du collège menacé. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers éducation