Ensemble c'est mieux !

L'émission solidaire, du lundi au vendredi à 10h45
Logo de l'émission Ensemble c'est mieux !

Ensemble c'est mieux ! : Bien comprendre l’assurance vie

Les contrat d'assurance-vie permettent de placer son argent pour soi ou pour assurer l'avenir de ses proches après son décès.

Par C. Baud

Il faut bien comprendre que assurance Vie et assurance décès sont différentes. Une assurance décès est un outil de prévoyance alors que l'assurance vie est un placement financier et qu'il y a une clause en cas de décès.
40% des français ont placé leur argent via ces contrats. C'est le placement préféré de nos compatriotes. Ils sont 38 millions et le bas de laine s'élève à 1750 milliards d'euros.

L'assurance décès est une forme particulière du contrat d'assurance-vie. En ceci, elle permet d'assurer l'avenir de ses proches. Ce type d'assurance permet le versement d'un capital ou d'une rente à un ou plusieurs bénéficiaires en cas de décès de l'assuré.
L'assurance-vie est un placement financier qui permet au souscripteur d'épargner de l'argent dans l'objectif de le transmettre à un bénéficiaire lorsque survient un événement lié à l'assuré : son décès ou sa survie.

Le souscripteur, l'épargnant, dépose de l'argent sur son contrat. Il est placé par l'assureur. Comme son nom l'indique, il s'agit d'un contrat en cas de vie : l'assureur doit reverser le capital en fin de contrat, assorti des intérêts, au souscripteur en cas de vie, ou aux bénéficiaires au moment du décès de l'assuré

Il existe deux types de clauses bénéficiaires d'assurance-vie : standard ou spécifique. La clause standard est ce qu'on appelle une clause bénéficiaire non nominative. Par défaut, elle désigne le conjoint sans pour autant le nommer.

L'assurance-vie offre une fiscalité très avantageuse pour la transmission du patrimoine. La fiscalité pour les nouveaux contrats dépend de l'âge de l'assuré au moment du versement de la prime.
  • Contrat souscrit avant 70 ans : Abattement de 152 500€ par bénéficiaire sur le capital versé au décès. Taxation de 20% après abattement et jusqu'à 700 000 €.
  • Contrat souscrit après 70 ans : abattement de 30.500 € pour l’ensemble des bénéficiaires.
 
Contrairement aux Livret A, PEL, PEA, il est possible de posséder plusieurs contrats d'assurance vie. Un contrat d'assurance vie, c'est bien. En détenir plusieurs, c'est mieux ! Avec les taux d'intérêt très bas, les compagnies rencontrent cependant des difficultés pour rémunérer ses placements. Le taux de rendement sont annoncés à la baisse. Elles ont donc tendance à oritenter leurs clients vers des placements plus risqués contre la promesse d'une bonne rémuneration.
 
Pour savoir si vous êtes bénéficiaire d’une assurance-vie, il faut prendre contact avec la compagnie, et consulter l’organisme FICOVIE. Le délai de réclamation est de 10 ans à compter du décès de l’assuré.
 
Ensemble c'est mieux : Bien comprendre l’assurance vie.