auvergne
rhône-alpes
Choisir une région

Ensemble c'est mieux !

L'émission solidaire, du lundi au vendredi à 10h45
Logo de l'émission Ensemble c'est mieux !

REPLAY. Voir ou revoir l'émission “Ensemble, c'est mieux : séisme du Teil, un an après” diffusée sur France 3

La commune du Teil, en Ardèche, après le tremblement de terre du 11 novembre 2019. / © JEFF PACHOUD / AFP
La commune du Teil, en Ardèche, après le tremblement de terre du 11 novembre 2019. / © JEFF PACHOUD / AFP

Le 11 novembre 2019, la terre a tremblé au teil, en Ardèche. Ce jour-là, à 11h52, un séisme d'une magnitude de 5,4 sur l'échelle de Richter vient violemment secouer la commune de la vallée du Rhône, provoquant des millions d'euros de dégâts. Un an après, nous sommes retournés sur place.

Par Cédric Baud

Le 11 novembre 2019, la terre a tremblé dans la petite commune du Teil en Ardèche. A cette occasion, nous nous sommes rendus sur les lieux de la catastrophe à la rencontre de celles et de ceux qui ont vécu ce terrible évènement. Maire, pompiers et habitants racontnt ces longues secondes et les conséquences sur leurs vies jusqu’à aujourd’hui encore.

Olivier Peverelli, maire de la commune du Teil confie que ce jour, à 11h52, il lui a fallu quelques minutes pour comprendre ce qu’il se passait : « Une déflagration terrible qui vient du centre de la terre. On se demande ce qu’il se passe. Je ne sais pas si c’est un avion, si c’est une usine qui a explosé…On a une centrale nucléaire qui est proche… On ne comprend pas… ».

Et puis très vite il a fallu agir. « Je comprends que c’est un phénomène sur toute la commune et là le téléphone se met à sonner… ». Le maire et ses élus mettent en place une cellule de crise et organisent les secours pour venir en aide aux habitants. Ils constatent que les dégâts sont nombreux. Une fin de matinée passée «en apnée» pour le maire.

Nicolas, pompier volontaire au Teil depuis trois ans assistait à la cérémonie du 11 novembre à quelques kilomètres du Teil quand il a été bipé : « on a été appelé pour une maison qui s’était écroulée en ne sachant pas si il y avait une victime dans la maison(…) on n’est pas préparés pour un tremblement de terre. Un incendie oui mais pas un tremblement de terre ». Un an après Nicolas fait un bilan mitigé : « La vie continue. C’est un peu long, il y a toujours des séquelles… ».

Des séquelles encore très présentes pour Amélie, habitante du Teil qui ne peut toujours pas retourner vivre dans sa maison très abimée par le séisme. « On se demande si elle va tenir ou pas». Si aujourd’hui des travaux sont en cours et que le chantier avance Amélie sait que cela risque de durer encore quelques temps : « ce n’est toujours pas terminé, un an après on est encore sur du relogement ». Son souhait : « pouvoir mettre le sapin de noël cette année dans la maison ».

« On va faire une opportunité de cette catastrophe plutôt que de se morfondre et on va avancer même si ce n’est pas simple parce que beaucoup de choses ne sont pas réglées. Mais on a cet objectif » affirme le Maire. Aujourd’hui en phase de finalisation de l’étude urbaine, un nouveau Teil se construit.

Revoir l'émission d'Ensemble c'est mieux du 11 novembre 2020